29 juin 2022

Julien Cohen (Affaire conclue) : Coup dur, il claque la porte et quitte l’émission, des révélations…


Le célèbre acheteur aux lunettes bleues ne nous fera plus profiter de ses nombreuses connaissances dans le domaine de l’antiquité… Et, c’est bien dommage ! Génération 2 vous dévoile les raisons de son départ soudain.


Nous ne nous attendions pas à ce que Julien Cohen annonce son départ de l’émission « Affaire conclue » pour Noël. En effet, ce vendredi 24 décembre, il déclare la fin de son intervention dans l’émission à succès de Sophie Davant et des autres repreneurs. Pour une nouvelle, c’est une nouvelle ! Nous avons appris l’information suite à une interview que Julien Cohen a accordée au Courrier picard.

Affaire conclue : le monde des antiquités a du succès !

julien cohen affaire conclue


Les habitués de l’émission « Affaire conclue » sont restés bouche bée en apprenant l’information pour les fêtes de fin d’année. Pour rappel, Julien Cohen a rejoint le groupe d’acheteurs de la chaîne France 2 en 2017. Pour lui, il s’agissait d’une toute première expérience dans le monde de la télévision. Elle s’est avérée être un grand succès ! En effet, l’antiquaire est devenu un personnage incontournable de l’émission. On peut dire que Sophie Davant a le don de transformer n’importe quel projet en un grand succès. Au début, les antiquités ne faisaient pas rêver et pourtant l’émission a très vite trouvé ses fans !


Par ailleurs, Julien Cohen a sorti un livre intitulé La vie est un jeu le 6 juin 2019. Dans ce livre, il raconte son parcours et dévoile un peu de sa vie amoureuse. En fin d’année, il est courant de faire le point et de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir. Eh bien, on peut dire que l’acheteur d’Affaire conclue ne se repose pas sur ses lauriers. En effet, il aurait pu décider de rester au chaud à son poste sur France 2, mais son destin prend une toute autre tournure. L’homme aux lunettes bleues décide de quitter l’émission, ce qui ne plaît pas aux fidèles.

Une nouvelle motivation

cohen julien


« C’est la fin de la route en ce qui me concerne pour Affaire conclue », déclare Julien Cohen. « J’ai tourné 1 557 émissions, j’ai vu 7 204 personnes me présenter des objets, j’en ai acheté 1 813, j’ai participé à 330 jours de tournage en quatre ans et demi, à raison de trois, puis quatre et jusqu’à six émissions par jour. C’était une aventure extraordinaire », ajoute-t-il. Après une vie trépidante dans le monde des médias, il va maintenant se calmer un peu et se consacrer à un autre projet. En effet, l’ancien repreneur de l’Affaire conclue souhaite développer les maisons d’antiquaires et de brocanteurs. « C’est la seule chose qui me motive », explique-t-il. Bien sûr, il n’a pas pris cette décision seul. Sa femme, Karine, le soutient comme jamais dans ce nouveau défi.

Loin des « caméras et des flashs

affaire conclue julien cohen


Julien Cohen va ouvrir un deuxième magasin d’artisanat. Celui-ci s’inspire et ressemble à ceux qu’il a déjà à Péronne, Avallon, entre les villes d’Auxerre et Dijon depuis avril 2021. Maintenant qu’il a mis la clé sous la porte de l’Affaire conclue, il va pouvoir donner du temps à toutes ses autres ambitions : « J’ai d’autres projets en cours, une troisième maison à Châteaudun, une quatrième à Nevers, une cinquième à Limoges et d’autres à Bourges et à La Flèche. Je vais ensuite aller vers l’ouest, vers Strasbourg et Nancy, et vers la Bretagne, et enfin vers le sud. »

Cela signifie-t-il que nous ne croiserons plus Julien Cohen à la télévision ? L’ancien repreneur ne ferme pas complètement les portes du monde de l’audiovisuel. Voici ses propos : « Il n’est pas exclu que je revienne dans une nouvelle émission, sur le thème de la brocante ou de l’urbex », souffle-t-il. Mais pour l’instant, ce n’est pas d’actualité et il s’agit d’une simple réflexion. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que l’agitation médiatique n’est pas ce qu’il préfère. En effet, le monde du strass et des paillettes ne le fait pas rêver plus que cela. Il apprécie également sa tranquillité et son anonymat comme il le déclare : « Je ne cours pas après les caméras et les flashs.