26 mai 2022

Nikos Aliagas : ses vêtements porte-bonheur totalement inhabituels pour chaque direct dévoilés !


Alexia Laroche-Joubert et Nikos Aliagas se connaissent depuis des années. Et pour cause, l’animatrice est devenue célèbre dans toute la France en animant la Star Academy, tandis que son ami était le directeur de l’école. En plus de vingt ans d’amitié, ils ont eu tout le loisir d’apprendre à se connaître. Et le producteur de télévision en a profité pour faire des révélations sur l’animateur de The Voice.

Nikos Aliagas : Un slip rouge fétiche pour l’animateur

nikos aliagas taille


Alexia Laroche-Joubert ne tarit pas d’éloges lorsqu’il s’agit de parler de son ami de la télévision depuis plus de vingt ans. Invitée sur Sud Radio, la productrice de télévision affirme que leur collaboration depuis des années se passe à merveille : « ça a été merveilleux de passer ces années avec lui ». Elle parle même de lui comme d’un « grand frère ». « C’est quelqu’un d’incroyablement bien élevé, et d’incroyablement gentil. Et je vous le dis, c’est un grand frère.


Le producteur en a profité pour faire quelques petites révélations sur Nikos Aliagas, présentateur de la Star Academy, et plus particulièrement sur son caractère superstitieux. Pour s’assurer que les enregistrements de ses émissions se passent bien, il n’oublie pas de porter un slip rouge. « Il le dit lui-même ! Il est superstitieux et ne porte que des sous-vêtements rouges tous les jours d’émission en direct ».


Toujours le bon pied pour Nikos Aliagas !

nikos aliagas femme


Les fans de l’animateur Nikos Aliagas étaient déjà au courant puisqu’il en parle en effet librement. Invitée il y a quelques années sur le plateau de C à vous, Anne-Elisabeth Lemoine l’avait présenté comme suit :  » Une longévité qui tient sans doute aussi à vos rituels avant de prendre l’air : sous-vêtements rouges, bâtonnets d’encens, musique byzantine du XIXe siècle dans la boîte, et toujours partir du bon pied quand on pose le pied sur un plateau pour la première fois « .


Face à cette présentation, Nikos Aliagas s’incline, tout ce qu’elle dit est vrai ! « Exactement. Le pied gauche porte malheur. (…) Je rentre chez moi avec le pied droit, j’écoute toujours ma petite musique, même la musique traditionnelle de la Grèce centrale du 19e siècle, mais elle tape celle-là, je crois que mon personnel est déprimé depuis ! » Quant au caleçon rouge, Nikos Aliagas a le même depuis vingt ans : il ne le quitte jamais ! « Je l’ai mis une fois alors que ça ne marchait pas avant, et ça a marché ce jour-là ». C’est le côté pittoresque de la chose, mais en réalité j’ai appris un métier ».

Alexia Laroche-Joubert face aux féministes

nikos aliagas age


Cette interview est l’occasion pour la productrice de plaisanter un peu. Sa fin d’année a été mouvementée, elle qui vient d’être nommée à la présidence du comité Miss France. Elle a dû faire face aux attaques lancées par Osons le féminisme, cette association qui n’hésite pas à attaquer la cérémonie. Elle est revenue en détail dans les colonnes de Télé-Loisirs :  » Cela n’a pas dû vous échapper, il y a eu pas mal de polémiques cette année […]. C’est souvent le fait de certains groupes néo-féministes qui portent un regard condescendant sur une émission populaire et sympathique. Et sur l’engouement qu’il suscite. D’une certaine manière, ils profitent de la visibilité et de l’espace médiatique de Miss France pour s’offrir un moment de buzz. J’étais prêt à leur tendre la main, à les rencontrer, mais il n’est pas possible de dialoguer avec eux. Leurs dernières déclarations dans la presse montrent que leur tactique n’a qu’un seul but, tuer le concours, tuer Miss France ».

Que reproche exactement l’association au concours ? D’être au-dessus du droit du travail, tout simplement, comme elle le rappelle dans un communiqué :  » Nous rappelons que la reconnaissance de l’existence d’un contrat de travail et donc de la convention collective des artistes-interprètes doit logiquement conduire à la suppression de tout critère discriminatoire. Des critères tels que les critères génétiques et d’apparence physique, le fait de ne jamais avoir été marié, de ne pas avoir d’enfants ou d’avoir un comportement ‘conforme aux valeurs de l’élégance’ (…) Rien ne nous permet d’affirmer – comme la production de Miss France a cru pouvoir le faire – que nos revendications seraient spécifiques aux ‘néo-féministes’ (si ce terme a un sens). Au contraire, c’est dans la continuité des combats de nos prédécesseurs que nous nous situons et le concours Miss France reste un spectacle sexiste. C’est pourquoi l’association Osez le féminisme ! restera mobilisée sur cette question, jusqu’à ce que les droits des femmes ne soient plus bafoués par la production de MISS FRANCE ».