28 novembre 2021

Marie-Sophie Lacarrau (JT 13:00 TF1) fait une déclaration choquante sur Eric Zemmour


A quelques mois de l’élection qui désignera le futur locataire de l’Elysée, Marie-Sophie Lacarrau est en plein questionnement. Que doit-elle faire au sujet d’Eric Zemmour ? Sans plus attendre, elle nous donne son avis !


Après avoir pris le fauteuil de Jean-Pierre Pernaut, Marie-Sophie Lacarrau doit se rendre à l’évidence. 2022, ça ne va pas être facile !

Marie-Sophie Lacarrau mi-figue, mi-raisin !

marie sophie lacarrau taille


Déjà un an que Marie-Sophie Lacarrau a posé ses valises sur TF1. Certes, les téléspectateurs ont adoré sa complicité avec Julian Bugier. Cependant, elle ne pouvait pas refuser cette opportunité professionnelle. Une telle opportunité ne se présente pas deux fois. Ainsi, à la fin du mois de décembre 2020, après deux épisodes de confinement vraiment difficile, la journaliste s’est installée dans le fauteuil de Jean-Pierre Pernaut. Pendant quatre décennies, ce dernier a été la star du 13 heures. Apprécié des téléspectateurs pour son franc-parler, il a rendu hommage à ceux à qui on ne donne pas souvent la parole, mais qui sont pourtant essentiels. Et s’il part, ce n’est pas pour se la couler douce à la retraite. Au grand dam de son épouse Nathalie Marquay, il est à la tête d’une plateforme de streaming dédiée au terroir, il anime également une chronique littéraire sur LCI. Et tel un mentor, il observe son collègue du coin de l’œil. Dans quelques mois, le quinquennat d’Emmanuel Macron prendra fin. Et les successeurs sont nombreux. Comment va-t-elle gérer tout cela ?

Un parcours haut en couleurs

marie sophie lacarrau robes


Même en vacances, Marie-Sophie Lacarrau pensait déjà à la rentrée ! Sur l’antenne d’Europe 1, elle a confié à nos confrères quels sont ses projets pour l’édition de la mi-journée. Elle fait la distinction entre les  » rendez-vous  » qu’elle veut  » installer  » et ceux qu’elle veut  » prolonger « . Ses équipes ont également en tête de moderniser le plateau. Ceci afin de « donner un peu plus de repères aux téléspectateurs ». Avec un sourire, elle précise que sa démarche se fait de concert avec son public. Comme un caméléon, Génération 2 sait qu’elle dissèque les retombées sur les réseaux sociaux.


Sur France 2, on savait que Marie-Sophie Lacarrau était investie pour offrir le meilleur à ses fans. A TF1, l’histoire se répète, mais d’une manière différente. Cette professionnelle de l’information nous rappelle que « c’est une matière vivante ». Alors, il lui semble légitime de personnaliser un peu les choses pour qu’elle se sente à l’aise pour s’y épanouir. Et toi, cher lecteur de Génération 2, qu’en penses-tu ? En fait-elle trop ou pas assez ? Pendant la fête nationale, elle n’a pas hésité à se mettre en danger en s’engageant dans notre armée. Dans le camp opposé, Julian Bugier avait profité de son temps libre pour apprendre à descendre en rappel… l’Arc de Triomphe ! Et rien d’autre ! Même s’il certifie qu’il n’y a pas de compétition entre eux, on peut imaginer que l’audimat est leur seule priorité.

Une élection présidentielle mouvementée

marie sophie lacarrau nue


Récemment, dans les colonnes du TV Mag Le Figaro, Marie-Sophie Lacarrau a évoqué la campagne présidentielle. Rigoureuse, elle dit marcher sur des œufs. Elle ne donnera donc son avis que lorsqu’elle aura vraiment commencé. D’ailleurs, elle croise les doigts pour que les candidats acceptent son invitation à passer dans son JT de 13 heures. Selon elle, ils ne sont pas réservés à l’édition du soir ou aux émissions politiques. Bref, « ils ont leur place », alors pourquoi en priver les téléspectateurs ?
Et s’il y en a un qui fait parler de lui en ce moment, c’est bien Eric Zemmour. Bien sûr, il n’a pas encore annoncé sa candidature.

En plein tour de France épique pour présenter son dernier livre, les professionnels de l’information s’interrogent sur ses réelles intentions. A-t-il l’intention d’entrer dans l’arène ? Interrogés à de nombreuses reprises sur ce sujet, les Français le visualisent déjà au second tour face au président sortant. Marie-Sophie Lacarrau joue la carte de la prudence. « Pour l’instant, nous n’en sommes pas là et nous attendons. A priori, s’il s’avère être candidat, elle ne voit aucune objection à ce qu’il participe au débat national. Et si cela peut se faire à la maison, pourquoi pas ! Une chose est sûre. Elle ne s’engage pas sur ce terrain glissant. Plus que jamais, elle ne fera aucun commentaire sur la gestion de l’un ou l’autre. Elle reste concentrée sur  » ce que nous faisons tous les jours « . Plus d’informations à ce sujet dans le prochain numéro de Génération 2 et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Richard Hubert

Amateur de la rédaction et correction web. J'ai une bonne maitrise de la création des contenues web répondant aux norme SEO. Freelancer, Je fais partie de l'équipe dynamique de Génération 2.

Voir tous les articles de Richard Hubert →