28 novembre 2021

Serge Gainsbourg : sa fille Charlotte révèle ce que son père l’a obligée à faire contre elle, ce qui l’a gênée


Si Serge Gainsbourg est un artiste de génie qui a marqué l’histoire de la chanson et du cinéma français, il reste un être torturé, rongé par les excès. Ses débâcles et ses scandales sont finalement aussi connus que ses mélodies. Charlotte Gainsbourg, sa fille, s’en souvient très bien. Sur le tournage du film Charlotte for ever, le comportement de son père la mettait très mal à l’aise. Elle raconte avec ses souvenirs d’enfance ces moments où elle était à la fois si proche et si loin de son père.


Serge Gainsbourg et Jane Birkin mettent leur fille en lumière

serge gainsbourg jane birkin


Deux artistes de la trempe de Serge Gainsbourg et Jane Birkin savent de quoi ils parlent quand il s’agit de talent. Et même si leur regard est biaisé puisque Charlotte est leur fille, ils détectent en elle quelque chose de spécial qui peut faire d’elle une star. Et ils ne se sont pas trompés puisque Charlotte Gainsbourg excelle autant dans le chant que dans la comédie et connaît depuis son enfance une belle réussite.
Encouragée par sa mère, qui tourne en 1984 (pour La Pirate de Jacques Doillon), Charlotte passe le casting de Paroles et Musique d’Élie Chouraqui. À seulement 13 ans, elle obtient son premier rôle. Mais c’est avec L’Effrontée de Claude Miller qu’elle est reconnue par ses pairs. Sa prestation est récompensée par le César du meilleur espoir féminin en 1986.

Serge Gainsbourg veut profiter de ce talent. Il écrit alors Charlotte pour toujours, l’histoire du quotidien d’un père alcoolique et de sa fille de 15 ans. Le tout est bien sûr saupoudré d’une atmosphère incestueuse qui ne manque pas de faire scandale à l’époque, puisque Serge joue le rôle du père et Charlotte celui de la fille. Deux ans après la chanson Lemon Incest, qui avait connu un scandale similaire, Serge Gainsbourg choque encore.


Un tournage difficile pour la jeune fille

serge gainsbourg la javanaise


Si Serge Gainsbourg est considéré comme un génie, il est à cette époque rongé par ses addictions. Ainsi, il est quotidiennement ivre sur les plateaux de tournage. De quoi mettre Charlotte Gainsbourg dans l’embarras, elle qui a été témoin du comportement étrange de son père. Trente ans après le tournage, elle se souvient dans une interview :

 » Il me faisait aller trop loin, faire des choses qui me gênaient. C’était difficile. Je faisais le visage sur les couvertures des journaux, je ne voulais pas faire d’effort, c’était ma façon de me préserver. On a vécu ensemble pendant tout le tournage. C’était compliqué. J’aime mon père plus que tout, mais j’ai eu tellement de mal à me faire une vie. Il était tout le temps ivre. C’est une chose difficile à vivre pour un enfant. En public, c’était dur. Sur le plateau, je me transformais en flic. Je guettais les déviations ».
Le film est sorti en 1986 et malgré le scandale, il n’a pas été un succès. Moins de 250 000 spectateurs se sont rendus dans les salles. En comparaison, un an plus tôt, L’Effrontée avait réuni près de 3 millions de spectateurs.


Serge Gainsbourg est-il mort malheureux ?

serge gainsbourg film


Récemment, une ancienne maîtresse de Serge Gainsbourg s’est exprimée dans le livre Il était une oie. Elle revient en détail sur la relation qu’elle a entretenue pendant trois ans avec l’artiste. Elle parle évidemment des excès qui ont rongé l’auteur / compositeur et qui l’ont aussi poussé à partir.

« J’ai vite compris que Gainsbourg était devenu Gainsbarre », dit-elle, avant de poursuivre : « Il buvait le matin (…) il fumait constamment aussi ». Selon elle, il ne s’est jamais vraiment remis de sa rupture avec Jane Birkin. Elle est restée avec lui pendant un certain temps, car elle ressentait de la compassion pour le chanteur. Parfois aussi de la pitié, « parce qu’il pouvait être pathétique et ridicule ».

Si elle n’était pas avec lui au moment de sa mort, elle est convaincue qu’il est « mort malheureux ». Les excès de Gainsbourg lui ont coûté la vie (il a succombé à une cinquième crise cardiaque) mais ont aussi forgé sa légende. On se souvient de ses nombreux excès, devant Catherine Ringer, Whitney Houston ou lorsqu’il brûla un billet de 500 francs en direct à la télévision. Nous ne doutons pas que Charlotte Gainsbourg a des centaines de souvenirs plus tendres avec son père, qu’elle garde dans son cœur et qu’elle ne partagera probablement jamais.

>

Richard Hubert

Amateur de la rédaction et correction web. J'ai une bonne maitrise de la création des contenues web répondant aux norme SEO. Freelancer, Je fais partie de l'équipe dynamique de Génération 2.

Voir tous les articles de Richard Hubert →