9 décembre 2021

Laurence Boccolini se lâche sur son physique : « Je suis fière de mes rides, de mes tâches, de mes creux… »

Laurence Boccolini est apparue radieuse sur Instagram ce mercredi 18 août, se dévoilant au naturel. L’occasion pour l’animatrice de lister ce qui pourrait être perçu comme des défauts physiques, elle qui les accepte à bras ouverts.

Personne ne pourra gâcher la bonne humeur de Laurence Boccolini ! Actuellement en vacances, l’animatrice qui a récemment pris la place de Nagui lors de la présentation de Tout le monde veut prendre place (France 2), a toutes les ressources et apprécie particulièrement le fait de rester naturelle. Elle l’a prouvé en postant sur Instagram deux photos sur lesquelles elle fixe l’objectif et dévoile un visage totalement dépourvu de maquillage. Ce mercredi 18 août 2021, Laurence Boccolini a accompagné sa publication d’une légende prônant l’acceptation de soi.

« Je suis fière de mes rides, de mes taches, de mes creux, de mes cheveux trop fins, de mes épaules trop larges, de mes fesses qui tombent et de mes cernes qui se creusent. Le temps est beau, il fait bon, la vie s’écoule comme une chanson…. Je ne suis pas topless (vive les maillots de bain sans bretelles), dernier jour de vacances, sur le chemin du retour…. « , peut-on lire. Un discours qui a rapidement été salué par l’ensemble de sa communauté. « Bravo », lui a-t-on adressé à plusieurs reprises.

laurence boccolini

Si aujourd’hui, Laurence Boccolini ne semble pas avoir de mal à s’accepter, elle a encore longtemps été complexée par son physique, la faute aux lourdes critiques qu’elle a reçues au fil des années. « Je n’étais pas le modèle type de l’animatrice mince, jolie, jeune et passe-partout. Beaucoup d’entre nous ont dû enfoncer des portes avec leur tête, et nous en avons encore des cicatrices… », confiait-elle au magazine Gala le 29 juillet dernier.

De mauvais souvenirs pour l’animatrice qui a tout de même fini par perdre du poids, pour ne pas céder aux diktats de la minceur. C’est en effet la polyarthrite dont elle souffre qui lui a fait perdre plusieurs kilos. « La cellule graisseuse n’est pas amie avec la cellule qui provoque la polyarthrite. De manière surprenante, elle excite l’inflammation. La perte de poids est donc fortement conseillée. Mais quand je lis que j’inquiète mes fans, il ne faut pas déconner quand même », rassurait-elle en 2018.

Laurence Boccolini dans Tout le monde veut prendre sa place : tendre message à Nagui pour sa première.

Ce lundi 9 août 2021, Laurence Boccolini présentait pour la première fois l’émission « Tout le monde veut prendre sa place » sur France 2. Et elle n’a pas manqué d’adresser un tendre message à Nagui, qui a animé le jeu télévisé avant elle, pendant pas moins de quinze ans. Rendez-vous ce lundi 9 août 2021, sur France 2. Les premiers pas de Laurence Boccolini, aux commandes de Tout le monde veut pendre sa place, ont été diffusés en début de semaine. Et, pour son coup d’envoi, le présentateur de 58 ans n’a pas manqué d’avoir une tendre pensée pour son prédécesseur Nagui.

maladie laurence boccolini

C’est en avril dernier que le mari de Mélanie Page avait annoncé qu’il ne reviendrait pas dans Tout le monde veut pendre sa place pour la nouvelle saison. Il fallait donc trouver une nouvelle personne pour lui succéder et c’est Laurence Boccolini qui a obtenu le poste. C’est donc elle que les téléspectateurs de France 2 ont découvert aujourd’hui. C’est à l’aise et rayonnante qu’elle s’est confiée d’entrée de jeu : « Bonjour et bienvenue sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place. Merci de me laisser rentrer chez moi à midi et puis un énorme bisou à Nagui qui m’a laissé les clés. Je suis de tout coeur avec toi mon ami. Je t’aime. »

Laurence Boccolini a ensuite accueilli Samuel, le champion du moment qui cumule 36 victoires et compte 37 700 euros de gains. La maman de Willow était ravie de le rencontrer, ainsi que ses concurrents qui ont découvert la nouvelle épreuve en début d’émission. Celle de « la question pour tous », une question posée à tous les candidats avant leurs deux questions individuelles. Interviewée par Télé Loisirs, Laurence Boccolini n’a pas caché qu’elle était surprise qu’on lui propose de reprendre les rênes de ce jeu télévisé culte et à succès. « Je ne savais pas quoi dire.

>

Pour le coup, c’est un vrai défi de prendre sa place ! C’est pourquoi j’ai demandé à la production de faire un pilote de l’émission pour savoir si je me sentais bien dans le format, dans la mécanique du jeu », a-t-elle expliqué. Ce défi, elle a finalement accepté de le relever, preuve qu’elle était à l’aise. Et elle a pu compter sur le soutien de Nagui : « Il m’a envoyé un petit mot pour me dire : « Amuse-toi bien, c’est cool, je suis contente pour toi » ». Laurence Boccolini dit avoir voulu mettre sa touche et sa personnalité. Un changement que le public apprécie puisque sur les réseaux sociaux, elle a reçu de nombreux compliments. Une première réussie donc !

laurence boccolini age

Ces critiques sur son physique qui ont laissé des « cicatrices ».

Laurence Boccolini prendra les rênes, dès le mois d’août, du jeu télévisé « Tout le monde veut prendre sa place » sur France 2. Dans une interview accordée à « Gala », l’animatrice de 58 ans, qui succède à Nagui, est revenue sur ses débuts à la télévision et les critiques sur son physique. Pour travailler à la télévision, il vaut mieux avoir le physique ? C’est ce que Laurence Boccolini a entendu pendant presque toute sa carrière. La mère de Willow (6 ans), succédera à Nagui aux commandes du jeu télévisé Tout le monde veut prendre sa place, dès le début du mois d’août sur France 2. Dans une interview accordée au magazine Gala le 29 juillet dernier, l’animatrice de 58 ans est revenue sur ses blessures causées par les critiques qu’elle a reçues sur son physique.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

Une publication partagée par laurence boccolini (@lolobocco)

Elle raconte : « Un jour, je prenais un café avec une productrice qui voulait monter avec moi et une autre présentatrice, un de ces projets qui ne voient jamais le jour, lorsqu’elle a évoqué la présence d’une troisième fille au casting ». Justifiant son choix par : ‘Tu as besoin d’une belle fille pour être avec toi' ». Souffrant de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune qui affecte les articulations, Laurence Boccolini a pris beaucoup de poids à cause de son traitement lourd.

« Je n’étais pas le modèle type de l’hôtesse mince, jolie, jeune et passe-partout. Plusieurs d’entre nous ont dû enfoncer des portes avec leur tête, et nous en avons encore des cicatrices… », conclut l’ancienne animatrice du Maillon Faible. Si aujourd’hui, Laurence Boccolini a perdu quelques kilos, elle se bat toujours contre la maladie, qui « ne se guérit pas vraiment », comme elle le dit.

laurence boccolini

En août 2020, elle confiait au Parisien : « Je suis sous traitement, mon état ne s’aggrave pas. J’en souffre depuis très longtemps, mais ça ne m’a jamais empêchée de travailler. » Elle a également expliqué pourquoi elle a décidé de garder le silence autour de sa santé. « Lors d’un enregistrement de Money Drop, Hélène Ségara, qui avait un problème oculaire très grave, m’a vue souffrir énormément. Elle m’a dit : ‘Tu n’as pas à avoir honte. Parle-en, ça te fera beaucoup de bien ». J’avais peur des réactions mais j’ai fini par l’écouter. C’était pour que les gens comprennent pourquoi on est parfois fatigué, pourquoi on prend du poids à cause du traitement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *