9 décembre 2021

Delphine Jubillar : Nouveaux rebondissements après le témoignages de membres de la famille

Selon les informations, des membres de la famille de Delphine Jubillar, disparue il y a huit mois, viennent d’être auditionnés par les enquêteurs. De nouvelles investigations devraient avoir lieu en septembre.

Plus de neuf mois se sont écoulés et toujours aucune nouvelle de Delphine Jubillar. L’enquête piétine depuis un moment et l’espoir de revoir la jeune infirmière de 33 ans est désormais très mince si l’on en croit les proches de la mère de deux enfants. Après des mois de recherches et toujours pas de suspect, son compagnon, Cédric, a été mis en examen pour meurtre et écroué le 18 juin dernier. Deux mois plus tard, le plâtrier de 34 ans est toujours sous les barreaux, mais aucune preuve de sa culpabilité n’a permis à la justice de l’incriminer et son avocat estime qu’il pourrait bientôt être libéré.

La soeur et les deux frères de Delphine Jubillar ont été entendus

Face à cette situation inextricable, de nouvelles enquêtes vont être lancées prochainement et ce sont nos confrères de La Dépêche qui nous l’apprennent. Dans un article publié mardi 17 août, ils indiquent que les deux frères et la sœur de celle qui voulait refaire sa vie avant sa disparition ont été entendus par les juges d’instruction pour la première fois. L’audition s’est déroulée à l’insu de tous, dans le bureau des deux magistrats de la chambre criminelle du tribunal judiciaire de Toulouse. Une source proche du dossier a déclaré : « Un contact et une audience de procédure classique ».

delphine jubillar

Sébastien, Mathieu et Stéphanie ont ainsi pu prendre connaissance du dossier, le tout en présence de leurs avocats. « Ils cherchent à savoir ce qui est arrivé à leur sœur et n’ont que cette question en tête », assure une source. Selon La Dépêche, de nouvelles recherches pourraient également avoir lieu « courant septembre » pour tenter de retrouver une trace de Delphine. Ces recherches seraient menées dans un périmètre proche de Cagnac-les-Mines, où le couple avait une maison.

L’enquête remise en question ?

Les juges d’instruction veulent lever le mystère sur plusieurs éléments troubles du dossier et notamment les cris de femme entendus vers 23h par deux voisins situés à une centaine de mètres de la résidence de Jubillar.

Delphine Jubillar : Ferrari et bottes de foin… Que sait-on de son mariage avec Cédric ?

C’est l’un des mystères de ces derniers mois : mais où est Delphine Jubillar ? Bien avant sa disparition en décembre dernier, la jeune femme avait épousé Cédric, en juin 2013. Un mariage pas comme les autres… Neuf mois ont passé et toujours aucun signe de vie de Delphine Jubillar. La jeune infirmière de 33 ans a disparu le 16 décembre dernier près de Cagnac-les-Mines dans le Tarn, où elle vivait avec son mari, Cédric Jubillar, et leurs deux enfants. Depuis, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver celle qui s’apprêtait à quitter son mari pour son « confident de Montauban ». Avant de connaître de grandes difficultés dans leur couple, Cédric et Delphine ont connu des jours heureux.

disparition delphine jubillar tarn

Ferrari et bottes de foins, pourquoi ?

Après s’être rencontrés en 2005 et avoir vécu plusieurs années ensemble, ils ont décidé de se marier en juin 2013. « C’est un mariage en petit comité. Il y a une quarantaine de personnes invitées au repas. Un peu plus à l’apéritif qui précède », informe le journaliste Ronan Folgoas, dans un podcast diffusé par Le Parisien. Plutôt débrouillard, l’artisan plâtrier de 34 ans va néanmoins faire en sorte que son mariage sorte de l’ordinaire. « Cédric a toujours plein d’astuces, et là il a trouvé une astuce pour récupérer une Ferrari. Ce sera le clou du spectacle », assure le journaliste.

>

Si Cédric a voulu marquer le coup avec la voiture de sport italienne, sa compagne a des envies plus terre à terre.  » Delphine voulait une ambiance plus champêtre, explique Ronan Folgoas. Elle a demandé à Cédric de trouver des bottes de foin. Durant les jours précédant le mariage, Cédric s’est démené pour obtenir une remorque de bottes de foin. Un mariage plutôt singulier pour les parents de Louis (6 ans) et Elyah (2 ans). Malgré son succès, le couple va peu à peu s’éloigner et aujourd’hui, personne ne sait ce qu’est devenue Delphine.

Cédric Jubillar en prison : pourquoi a-t-il porté plainte ?

Incarcéré depuis le 18 juin et principal suspect dans la disparition de sa femme, Delphine, Cédric Jubillar a décidé de porter plainte. Mais quelle en est la raison ? C’est une affaire qui agite la presse et l’opinion publique depuis plus de 8 mois maintenant. Le 16 décembre dernier, Delphine Jubillar a disparu sans laisser de traces et depuis ce jour, personne ne sait où se trouve la jeune femme de 33 ans. Un véritable mystère qui perdure encore aujourd’hui puisque l’enquête est toujours en cours et qu’un principal suspect est apparu au fil des mois : Cédric Jubillar, le mari de Delphine.

disparition de delphine jubillar

Mis en examen pour meurtre et incarcéré à la prison de Seysses depuis le 18 juin, le plâtrier de 34 ans n’a cessé de clamer son innocence dans cette histoire. En procédure de divorce à l’époque des faits et désormais en couple avec une certaine Séverine, Cédric Jubillar est vu comme le principal suspect, même si aucune preuve ne permet aujourd’hui de l’accuser. Pourtant, sur les réseaux sociaux, le père de deux enfants est particulièrement visé et selon son avocat, Jean-Baptiste Alary, il vient de porter plainte pour « menaces de mort », dans des propos rapportés par Le Figaro.

Son avocat précise également que c’est lui et non Cédric Jubillar qui a rédigé la plainte, assurant qu’il n’a déposé qu’une seule plainte malgré les nombreux messages de haine reçus par le jeune homme au caractère très particulier. Toujours incarcéré, celui qui a demandé sa libération continue d’intéresser les enquêteurs. Sa nouvelle compagne est persuadée de son innocence, ce qui n’est pas le cas des proches de Delphine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *