28 novembre 2021

René Malleville (TPMP) hospitalisé pour de graves problèmes de santé

L’ancien chroniqueur de « Touche pas à mon poste » ne va pas bien. Le média « Le Phocéen » a annoncé que René Malleville a des soucis de santé qui nécessitent des examens approfondis.

La nouvelle est inquiétante. Le 9 août 2021, Le Phocéen a annoncé que la santé de René Malleville n’était pas bonne. L’homme de 73 ans est éloigné des plateaux de télévision depuis son départ (fracassant) de Touche pas à mon poste en novembre 2020, où il était chroniqueur depuis mars de la même année. C’est sur Le Phocéen, média pour lequel il travaille depuis la fin des années 2000, que les fans de l’Olympique de Marseille pouvaient le retrouver. Depuis 2012, il propose La minute de René au cours de laquelle il analyse chaque match de l’OM. Mais surprise, aucune vidéo de lui suite à la victoire de l’équipe contre Montpellier, le 8 août dernier. Et pour cause, il n’était pas en état de travailler.

Le site précise que René Malleville est « actuellement affecté par des problèmes de santé qui méritent des examens complémentaires. Des soucis suffisamment importants pour qu’il ne puisse assurer sa chronique. Et, « fidèle à ses valeurs de transparence », il a demandé au Phocéen de s’expliquer sur la situation. « Aussi, toute l’équipe du Phocéen adresse ses sincères et chaleureux vœux de rétablissement à René Malleville. Parce que la communauté des supporters olympiques est une grande famille, toute l’équipe te souhaite le meilleur René. Reviens vite, tonton », conclut le site. En attendant son retour, René Malleville a confié son compte Twitter à l’un de ses amis.

Ses followers se sont empressés de l’inonder de messages pour lui envoyer des forces et lui souhaiter un prompt rétablissement. De quoi toucher René Malleville à coup sûr.

rene malleville

René Malleville par de TPMP

C’est une histoire qui est allée trop loin. Blessé par le comportement de Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire, René Malleville est venu une dernière fois sur le plateau de « Touche pas à mon poste », jeudi 19 novembre, pour s’expliquer avec ses rivaux. Il a également confirmé qu’il quittait le groupe. Mercredi 18 novembre, René Malleville est furieux. Son intervention concernant le professeur Didier Raoult a été moquée par Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire dans « Touche pas à mon poste » (C8), ce qui a irrité le chroniqueur qui avait alors menacé de quitter le plateau. S’il est finalement resté, il a annoncé sur Facebook après l’émission qu’il ne souhaitait plus faire partie du groupe. Le lendemain, Cyril Hanouna a invité l’homme de 72 ans à s’expliquer avec le mari d’Aurore Aleman et Jean-Michel Maire.

« Bonsoir Cyril, je m’excuse mais demain c’est mon dernier jour. J’en ai marre de ce crétin de Castaldi et de Jean-Michel. Si tu n’étais pas là, ils ne seraient plus personne. Au début, allez, c’était un bizutage, mais là, c’est pas suffisant. J’ai 73 ans, j’ai eu une vie passionnante, respecté de tous, je ne viens pas dans votre émission pour être pris pour un imbécile. A Marseille, ils m’idolâtrent mais commencent à se demander ce que je fais ici. J’ai une famille, une femme, trois enfants et cinq petits-enfants qui ont eu une putain de haine, je ne peux pas vous le dire. Je préfère m’arrêter avant de faire une connerie (…) Je préfère rester là ! », a écrit René Malleville sur le réseau social mercredi. Ne souhaitant pas que son chroniqueur parte dans ces conditions, il l’a invité le lendemain dans l’espoir de le faire changer d’avis.

rene malleville tpmp

Des larmes et des menaces de mort

Après que chaque chroniqueur présent sur son plateau ait donné son avis sur le sujet, René Malleville, Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire ont fait leur entrée sur le plateau. L’occasion de découvrir que « Benji » a quitté les réseaux sociaux car il a été assailli de messages d’insultes et de haine. Sa famille a été menacée de mort.  » Parce que j’ai rigolé, j’ai été menacé de mort ? Là je ne suis pas d’accord. Avec votre message, vous ne vous en êtes pas rendu compte, vous avez déclenché le feu nucléaire. Et je ne suis pas ici pour être insulté ou menacé de mort », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’il regrette s’il l’a blessé par son comportement. « Nous sommes une famille, nous sommes ici pour faire des bêtises. Mais on ne peut pas être menacé et insulté parce qu’on rigole », a-t-il conclu. De son côté, Jean-Michel Maire n’imaginait pas que cela aurait pris de telles proportions.

>

En revanche, René Malleville a bel et bien été blessé. En larmes, il a expliqué :  » J’ai beaucoup discuté avec ma famille. Avec ma femme, nous avons discuté jusqu’à 2 heures du matin, et elle a pleuré comme un bébé. Cela fait cinquante-trois ans que je suis marié à une femme adorable. Elle est la reine de mon essaim familial. La voir pleurer comme ça, je ne pouvais pas le supporter. (…) J’ai décidé de ne pas aggraver les choses. Vos excuses sont très bien, mais… Au début, je comprenais, on se moquait de moi. Je pensais que c’était un bizutage, une blague. Mais ça fait deux mois et demi que je suis ici et c’est trop. »

rene malleville tpmp

Il confirme son départ

René Malleville a ensuite reproché à Benjamin Castaldi de rire tout le temps, même sur des sujets qui peuvent être douloureux. Il ne veut pas être « ridiculisé » par des « gars » qu’il connaît depuis trois mois. Il a finalement confirmé qu’il quittait bien l’équipe de Touche pas à mon poste : « J’ai décidé de rester calme, de ne pas insulter, de rester digne et d’honorer les Marseillais (…) Je quitte cette émission avec beaucoup de regrets. Il y en a beaucoup qui vont me manquer, je ne vais pas les citer un par un (…). Je vous le dis, je pars » Plusieurs chroniqueurs ont tenté de le retenir, sans succès.

René Malleville s’emporte sur des propos révoltants !

Trop c’est trop pour René Malleville. Le chroniqueur de « Touche pas à mon poste » a annoncé son intention de quitter l’émission après avoir été volontairement moqué par Benjamin Castaldi et Cyril Hanouna en plein milieu de son discours.
René Malleville a vu rouge mercredi 18 novembre 2020 dans Touche pas à mon poste. Réagissant à une nouvelle interview du professeur Didier Raoult sur l’épidémie de coronavirus après y avoir travaillé pendant une heure et demie, le chroniqueur marseillais a été interrompu à plusieurs reprises par Cyril Hanouna et Benjamin Castaldi. Le duo complice a eu beaucoup de mal à garder son sérieux en écoutant le reportage de leur collègue, ce qui n’a pas échappé au principal intéressé qui a commencé à gronder.

rené malleville tpmp

 » Ben si c’est comme ça… « , s’est d’abord offusqué Cyril Hanouna avant de s’en prendre à Benjamin Castaldi :  » Je me bats contre le c*** de lui. Toi quand tu parles de tes conneries, les autres ils doivent se taire. Benjamin, tu te prends pour qui ? Le paon de la scène ? » René Malleville tente alors tant bien que mal de poursuivre son intervention mais une fois encore, il est gêné par la partie de rire de ses compagnons.  » Cyril ne me dit pas de travailler sur les sujets si c’est pour plus tard… « , s’agace-t-il. A la fin, il menace de quitter le plateau en plein milieu de l’émission : « Je m’en vais. (…) Je m’en vais. (…) Je ne suis pas là pour être le comique du groupe. Je ne suis pas là pour faire la comédie des petits rigolos parisiens ». Finalement, René Malleville a accepté de rester tandis que Benjamin Castaldi a été renvoyé de la table un instant pour contenir son rire.

Mais le chroniqueur est véritablement peiné par la situation et, quelques heures plus tard sur Twitter, il annonce son intention de quitter l’émission de C8 à travers un long message. « Bonsoir Cyril, je m’excuse mais demain est mon dernier jour. Marre de ce crétin de Castaldi et de Jean-Michel. Si tu n’étais pas là, ils ne seraient plus personne. Au début, allez, c’était un bizutage, mais maintenant ça ne suffit plus. J’ai 73 ans, j’ai eu une vie passionnante, respecté de tous, je ne viens pas dans votre émission pour être pris pour un imbécile. A Marseille, ils m’idolâtrent mais commencent à se demander ce que je fais ici. J’ai une famille, une femme, trois enfants et cinq petits-enfants qui ont eu une putain de haine, je ne peux pas vous le dire. Je préfère m’arrêter avant de faire une connerie (…) Je préfère en rester là ! ». René Malleville a conclu en donnant rendez-vous à ses fans ce jeudi 19 novembre, à TPMP, certainement pour son grand dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *