28 novembre 2021

Prince Andrew devant la justice pour abus sexuels ! Les dernières infos sur l’affaire Epstein

C’est un bien triste cadeau d’anniversaire que s’est offert Virginia Giuffre ce lundi. L’Américaine a déposé une plainte à New York contre le prince Andrew, qu’elle accuse d’abus sexuels alors qu’elle n’avait que 16 ans.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Virginia Giuffre contre le Prince Andrew. Comme le rapporte l’AFP le 10 août 2021, le jour de son 38e anniversaire, l’Américaine a porté plainte lundi à New York contre le fils de la reine Elizabeth II. La plainte, consultée par l’AFP, affirme que le duc d’York est « l’un des hommes puissants » à qui Virginia Giuffre a été « livrée à des fins sexuelles » lorsqu’elle a été victime entre 2000 et 2002, dès l’âge de 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel le financier Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de mettre fin à ses jours dans une prison de Manhattan à l’été 2019.

Le prince Andrew, qui avait auparavant nié ces allégations, est accusé dans la plainte d’avoir « agressé sexuellement » Virginia Giuffre, alors mineure, à trois reprises : à Londres chez une amie très proche d’Epstein, Ghislaine Maxwell, et dans les propriétés de l’homme d’affaires à New York et dans les îles Vierges. « Je tiens le prince Andrew pour responsable de ce qu’il m’a fait. Les puissants et les riches ne sont pas exempts de responsabilité. J’espère que d’autres victimes verront qu’il est possible de ne pas vivre dans le silence et la peur », a déclaré Virgnia Giuffre dans un communiqué transmis aux médias.

prince andrew

Aujourd’hui âgé de 61 ans, le prince Andrew avait démenti « catégoriquement » ces accusations dans une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019. Pourtant, une photo – au cœur de l’affaire – le montre tout sourire avec Virginia Giuffre et Ghislaine Maxwell (voir diaporama)…. Malgré ses dénégations, son association avec l’homme d’affaires américain Jeffrey Epstein l’avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique.

Le Prince est-il immunisé ?

Menacé par cette nouvelle plainte, le prince Andrew est-il protégé par son statut royal ? Non. Contrairement à sa mère la Reine, le Duc d’York ne bénéficie pas de l’immunité diplomatique. Comme le détaille le Daily Mail, cette protection ne s’applique qu’aux membres les plus proches de l’entourage d’Elizabeth II, dont le prince Andrew ne ferait pas partie, surtout depuis qu’il s’est retiré de la vie publique. En revanche, le père des princesses Beatrice et Eugenie ne devrait pas être extradé vers les États-Unis, puisqu’il s’agit d’une affaire civile et non pénale.

L’ex-mari de Sarah Ferguson semble pouvoir compter sur le soutien de Buckingham. Un porte-parole du palais avait confirmé en juillet 2019 à Insider qu’il s’en tenait à une précédente déclaration datant de 2015, concernant ces mêmes accusations : ‘Il est catégoriquement démenti que le duc d’York ait eu toute forme de contact ou de relation sexuelle avec Virginia Roberts. Toute affirmation contraire est fausse et sans fondement. »

le prince andrew

Si celles du prince Andrew sont probablement les plus graves, ce n’est pas la première fois qu’un descendant de la reine Elizabeth a des ennuis judiciaires. Son frère le prince Charles, l’héritier du trône, a fait l’objet d’une plainte en 1978 après une altercation avec un étudiant américain lors d’une visite dans l’Ohio. L’affaire n’est pas allée très loin, car le procureur général des États-Unis a invoqué l’immunité parce qu’il s’agissait d’une visite officielle. En 2002, la princesse Anne a été condamnée après qu’un de ses chiens a attaqué deux enfants. Elle a été le premier membre supérieur de la famille royale britannique à être condamné pour une infraction pénale.

>

Les détails de la plainte posée contre le prince Andrew

Ses ennuis sont loin d’être derrière lui. La principale victime d’abus sexuels dans l’affaire Epstein vient de déposer une plainte contre le prince Andrew. Le mince alibi du fils de la Reine le sauvera-t-il ? Nouveau scandale à Buckingham. Une plainte a été déposée contre le décrié prince Andrew, deuxième fils de la reine d’Angleterre, dans la sombre affaire Epstein. Virginia Giuffre (née Roberts), qui accuse le prince Andrew d’abus sexuels sous l’influence du financier Jeffrey Epstein lorsqu’elle était mineure, a déposé une plainte lundi 9 août 2021 à New York contre ce membre de la famille royale britannique, rapporte l’AFP.

andrew prince

Dans sa plainte, elle affirme avoir été « agressée sexuellement », alors qu’elle était mineure, à trois reprises, à Londres au domicile d’une très proche amie d’Epstein, Ghislaine Maxwell – incarcérée depuis juillet 2020 -, et dans les propriétés de l’homme d’affaires à New York et dans les îles Vierges. Virginia Giuffre affirme que le duc d’York est « l’un des hommes puissants » à qui elle a été « livrée à des fins sexuelles » lorsqu’elle a été victime entre 2000 et 2002, dès l’âge de 16 ans, du vaste trafic sexuel pour lequel le financier Jeffrey Epstein a été inculpé et incarcéré, avant de mettre fin à ses jours dans une prison de Manhattan, à l’été 2019….

Ces accusations ne sont pas nouvelles, mais avec cette première plainte, la victime présumée espère encourager de nouvelles femmes à témoigner contre le prince. Dans un communiqué transmis aux médias, elle s’est exprimée : « Je tiens le prince Andrew responsable de ce qu’il m’a fait. Les puissants et les riches ne sont pas dispensés de rendre des comptes. J’espère que d’autres victimes verront qu’il est possible de ne pas vivre dans le silence et la peur.

prince andrew epstein

Aujourd’hui âgé de 61 ans, le prince Andrew avait démenti « catégoriquement » ces accusations dans une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019. Il avait notamment émis des doutes sur l’authenticité d’une photo très médiatisée le montrant avec Virginia Giuffre et, en arrière-plan, Ghislaine Maxwell. Il avait également trouvé un étrange alibi. En effet, Virginia Giuffre avait déclaré avoir été abusée après une sortie au Tramp club de Londres. Et selon Andrew, « ce n’est pas possible à cette date supposée car j’étais à la maison avec les enfants. J’avais emmené Beatrice à Pizza Express, à Woking, pour une fête vers 16 ou 17 heures. Et comme la duchesse n’était pas là, nous avons une règle simple à la maison : quand l’un n’est pas là, l’autre doit être à la résidence.

Malgré ses dénégations jugées hasardeuses, son association avec l’homme d’affaires américain l’avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique. La plainte a été déposée lundi devant le tribunal fédéral de Manhattan, en vertu d’une loi de l’État de New York sur les mineurs victimes, qui donne un délai d’un an pour porter plainte pour abus sexuels, sans prescription. Cette loi, entrée en vigueur en août 2019, donne quelques jours de plus aux victimes potentielles pour agir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *