28 novembre 2021

Nicolas Sarkozy énervé : Cette menace glaçante que fait l’ancien président à un journaliste

Réputé pour avoir un fort caractère, l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy n’hésite jamais à aller au clash. Le célèbre journaliste Jean-Michel Aphatie en sait quelque chose, lui qui a été incendié par l’homme fort de la droite. Il revient sur leur relation tendue dans les pages de son nouveau livre.

Le 1er septembre, Jean-Michel Aphatie publiera le livre Les Amateurs (chez Flammarion) largement consacré au quinquennat de l’actuel chef de l’État, Emmanuel Macron. Mais, si l’on en croit Paris Match, un chapitre un peu particulier est consacré à sa relation avec l’ancien président Nicolas Sarkozy.

Profitant d’une belle occasion pour remettre les pendules à l’heure, le célèbre journaliste qui est notamment passé par le défunt Le Grand Journal de Canal + a prévu un chapitre qui risque de faire parler : « Vous ne seriez pas journaliste, je vous mettrais mon poing dans la figure ». Une citation attribuée à Nicolas, qui avait lâché cette menace à Jean-Michel Aphatie après une colère noire.  » Dix pages qui font le récit houleux entre l’auteur et Nicolas Sarkozy dans ses bureaux parisiens.

nicolas sarkozy

L’ancien président passe un savon mémorable à Aphatie, lui reprochant ses chroniques et commentant ses affaires judiciaires. Le dialogue est d’une rare violence », relate Match. Avec ces pages, Jean-Michel Aphatie répond enfin aux attaques de Nicolas Sarkozy à son encontre, lui qui s’était également exprimé sur le sujet dans son propre livre Le temps des tempêtes, véritable succès d’édition, paru en 2020.

Tout aussi célèbre que l’homme politique pour son franc-parler, Jean-Michel Aphatie n’avait montré aucune compassion pour Nicolas Sarkozy, empêtré dans des affaires judiciaires dont celle des écoutes. « Si Nicolas Sarkozy veut dissiper nos soupçons, il doit être beaucoup plus clair et transparent sur ses relations avec Mouammar Kadhafi.

Nicolas Sarkozy cache une vérité. Je ne sais pas laquelle, mais tant qu’il la cache, il souffre (…) Comment admettre – vous savez, Nicolas Sarkozy est très à cheval sur les principes – qu’un ancien président de la République accepte de dialoguer avec son avocat en utilisant des mesures de voyous ? » avait-il notamment lâché sur LCI, l’année dernière, rappelle Gala.

nicolas sarkozy quotidien

L’ancien président reçoit des piques par François Hollande

Les meilleurs ennemis. A l’occasion de la sortie du film « Présidents » avec Jean Dujardin, les anciens locataires de l’Elysée, François Hollande et Nicolas Sarkozy, ont donné leur avis dans « Le Parisien ». Avec un échange de petites piques… Ce mercredi 30 juin 2021 sort dans les salles de cinéma le film Présidents de la réalisatrice Anne Fontaine. On y retrouve Jean Dujardin dans le rôle de Nicolas Sarkozy et Grégory Gadebois dans celui de François Hollande. Les anciens chefs d’État ont réagi dans les pages du Parisien.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Arbillot (@pascalearbillot)

>

Invité à l’avant-première organisée dans sa ville de Tulle, en Corrèze, François Hollande n’a pu s’empêcher de faire ce qu’il aime le plus : distribuer les tacles et les bons mots pour faire rire la salle. « Ce que je craignais dans ce film, c’est la représentation de Nicolas Sarkozy. J’avais peur qu’il soit maltraité », a déclaré le socialiste, alors que lui-même n’est évidemment pas entièrement flatté dans son portrait. « C’était génial votre truc du président normal, ça ne veut absolument rien dire et en même temps c’est évident », peut-on entendre Doria Tillier (qui joue Carla Bruni) rétorquer dans la bande-annonce.

nicolas sarkozy épouse

Cette même normalité est à nouveau moquée par Nicolas Sarkozy, qui n’a pas encore vu le film ni assisté à une seule avant-première. « Pour moi, c’est toujours un effort de lire un livre sur moi ou de voir un film sur moi. J’ai beaucoup de défauts, mais je ne suis pas trop narcissique. C’est peut-être mon côté normal », a déclaré l’ancien patron des Républicains. A chacun de le croire ou non.

François Hollande, qui avait accepté de faire une apparition – non retenue au montage – contrairement à Nicolas Sarkozy, a vu le film et l’a beaucoup aimé. « Le film est très spirituel, profond, mais il est aussi très drôle. Même Nicolas Sarkozy n’est pas caricaturé. On s’attache presque à lui. Même si je n’irais pas jusque-là », a-t-il ajouté en faisant référence à son meilleur ennemi. En revanche, il peut regretter de ne pas être incarné à l’écran par une star contrairement à son rival de droite. Ce que ne manque pas de souligner Nicolas Sarkozy. « Oui […] Il n’a aucune chance, François Hollande ! Jean Dujardin, c’est moi », a déclaré l’ancien président.

Nicolas Sarkozy en deuil

Le 1er juillet 2021 sera un jour de deuil pour la famille de Nicolas Sarkozy, puisque se tiendront les obsèques d’Inès Sarkozy de Nagy-Bocsa, la belle-mère de l’ancien président. Cette dernière était la dernière épouse de Pal Sarkozy.
Triste nouvelle pour le clan Sarkozy. L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a en effet perdu sa belle-mère, Ines Sarkozy de Nagy-Bocsa, née Basquin, à l’âge de 77 ans. L’annonce de son décès a été faite dans le journal Le Figaro du 30 juin 2021. La défunte était l’épouse de Pal (Paul) Sarkozy de Nagy-Bocsa, le père de l’ancien chef de l’État, depuis près de 50 ans. Son décès est survenu le dimanche 27 juin.

affaire nicolas sarkozy

Dans Le Figaro, il est précisé que les obsèques auront lieu le jeudi 1er juillet à 15 heures : la cérémonie religieuse se déroulera au temple protestant de Neuilly-sur-Seine, ville où la famille Sarkozy réside depuis de nombreuses années. Un événement auquel Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni pourraient bien participer. La présence de Pal Sarkozy est moins certaine car, à 93 ans, les déplacements de cet ancien publicitaire reconverti en peintre sont relativement limités.

Ines Basquin est la quatrième épouse de Pal Sarkozy de Nagy-Bocsa. Avant elle, le Hongrois était marié à Andrée Mallah, la mère de Nicolas Sarkozy et de ses frères, Guillaume et François, avant que leur divorce ne soit prononcé à la fin des années 1950. Pal Sarkozy s’est ensuite remarié trois fois, notamment avec Christine de Ganay, avec qui il a eu deux autres enfants : Caroline et Pierre-Olivier Sarkozy.

Lors des obsèques d’Andrée Mallah (surnommée Dadue) en 2017, c’est poussé dans son fauteuil par son épouse Inès que Pal Sarkozy avait retrouvé ses descendants pour une cérémonie riche en émotion (voir diaporama).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *