28 novembre 2021

Elizabeth II : La famille royale dans une affaire d’agression sexuelle

En toute discrétion, Simon Bowes-Lyon, comte de Strathmore, aurait retrouvé sa liberté plus tôt que prévu. Condamné au début de l’année pour agression sexuelle, le Britannique a déjà quitté sa cellule écossaise après avoir purgé la moitié de sa peine de prison.

Après avoir purgé seulement la moitié de sa peine de prison, Simon Bowes-Lyon a été libéré de la prison de Perth, en Écosse, où il était incarcéré. Selon le Daily Mail publié le 5 août 2021, le comte de Strathmore, cousin de la reine Elizabeth II, a été discrètement libéré la semaine dernière. Le Britannique de 35 ans avait été condamné en février dernier à 10 mois de prison pour agression sexuelle, après avoir plaidé coupable.

Les faits sont alors remontés jusqu’en février 2020. En plein week-end de fête organisé dans son château de Glamis (Écosse), la maison d’enfance de la mère d’Élisabeth II, un Simon Bowes-Lyon très éméché s’était introduit de force dans la chambre d’une des invitées. Pendant 20 longues minutes, le millionnaire a tenté d’abuser de la jeune femme, restée anonyme, en la poussant sur le lit, en essayant de lui enlever sa chemise de nuit, en la plaquant contre un mur… Finalement, la victime avait trouvé refuge dans la salle de bains. Elle avait quitté le château le lendemain et avait immédiatement dénoncé cette agression à la police écossaise. Depuis, elle en garde des séquelles, notamment des cauchemars, qui ont été évoqués lors du procès.

elizabeth ii

Le juge avait initialement demandé une peine de 15 mois de prison, avant de la réduire à 10 mois, après que Simon Bowes-Lyon ait plaidé coupable. Dans une déclaration publiée pendant son procès, le Britannique a déclaré qu’il se sentait « grandement honteux » de ses actions « qui ont causé tant d’angoisse à un invité » de sa propriété. « Je ne pensais pas être capable de me comporter de la sorte, mais je dois faire face et assumer mes responsabilités ». Son nom a été inscrit au fichier des délinquants sexuels pour les dix prochaines années.

Comme le souligne le Daily Mail, la prison de Perth, où il a purgé sa demi-pénalité, avait remporté le malheureux titre de prison la plus violente d’Écosse en 2016. Elle a depuis été rénovée et la vie des détenus s’est quelque peu améliorée. Pas assez pour égaler la vie de château…

Elizabeth II méconnaissable à Balmoral

Elizabeth II est en vacances dans sa résidence de Balmoral, en Écosse. Dans le château pour la première fois depuis la mort de son mari, le prince Philip, la reine profite de son temps libre. Lors d’une de ses promenades en campagne, la monarque a croisé des touristes américains, qui ne l’ont pas reconnue !

reine elizabeth ii

Lorsqu’elle est dans son domaine de Balmoral, la reine Elizabeth II n’est plus qu’une simple nonagénaire. En vacances au château de sa famille, la monarque de 95 ans a troqué ses jolies tenues colorées, ses chapeaux et ses broches serties de pierres précieuses pour des bottes en caoutchouc et une parka sombre. C’est certainement la raison pour laquelle un groupe de touristes américains, qui passait par là, n’a pas reconnu la souveraine ! Selon son ancien chef de la sécurité, Richard Griffin, qui a raconté cette anecdote insolite au magazine Times, les voyageurs ont interrogé la reine, pensant qu’elle était un simple passant.

Pour commencer, ils lui ont demandé si elle habitait dans les environs, ce à quoi Elizabeth II a répondu qu’elle possédait une maison non loin d’ici. Les touristes ont finalement posé la question suivante : « Avez-vous déjà croisé la reine ? »
Apparemment amusée par ce groupe d’étrangers qui ne savent pas qui elle est, la reine leur rétorque alors, en désignant son employé : « Non, mais ce policier oui ! ». Richard Griffin, qui a travaillé pendant 30 ans au service de la famille royale d’Angleterre, comme le rapporte The Sun, explique que le groupe de curieux a repris son chemin, sans se rendre compte de qui il venait de rencontrer !

>

Mais à leur décharge, il faut rappeler que la reine Elizabeth II est totalement méconnaissable lorsqu’elle regagne ses appartements de Balmoral ! Pendant ses vacances, la mère du prince Charles aime profiter de la nature pour se vider l’esprit. Elle qui avait passé sa lune de miel avec le prince Philip en 1947, est retournée dans sa résidence préférée pour la première fois depuis la mort du duc d’Édimbourg.

reine Angleterre

Elizabeth II surprise en train de gifler son neveu

Dans un article du « Daily Express » du samedi 17 juillet 2021, les médias se sont intéressés aux mémoires d’Elton John. Et dans ce recueil, le chanteur est revenu sur l’époque où il a vu Elizabeth II glisser son neveu. Si en ce moment les relations sont extrêmement tendues au sein de la famille royale britannique, notamment entre le prince Harry et le prince William, force est de constater que des tensions ont toujours secoué la famille de la reine Élisabeth II. Et pour cause, Elton John a également été témoin d’une querelle mémorable entre le monarque et son neveu, le comte de Snowdon, David Armstrong-Jones.

Dans un article du Daily Express du samedi 17 juillet 2021, les médias se sont épanchés sur les souvenirs d’Elton John car, grand ami de la famille royale, ce dernier avait même chanté pour eux lors des funérailles de Lady Di. Cependant, en feuilletant les différentes aventures que l’artiste a vécues au cours de sa vie, les médias n’ont pas omis de rapporter la fois où la reine a giflé son neveu. « Ne discute pas – gifle – avec – gifle – moi – gifle – je – gifle – suis – gifle – la reine ! », aurait proclamé Elizabeth II à David Armstrong-Jones. Une altercation qui s’est déroulée sous les yeux ébahis du chanteur après que la reine ait demandé un petit service à son neveu.

la reine elizabeth ii

La reine a perdu ses moyens

Constamment en contact avec les enfants de sa sœur Margaret, Elizabeth II avait profité de la présence de David Armstrong-Jones ce jour-là pour lui demander des nouvelles de Sarah, absente lors d’un précédent événement. Mais face à l’inquiétude de la reine, David Armstrong-Jones ne se serait pas contenté de répondre et l’aurait ignorée. Un affront inacceptable pour la monarque qui aurait rapidement perdu son calme légendaire et l’aurait alors giflé. Face à ce brutal rappel à l’ordre, le jeune comte a alors obtempéré et a finalement rendu visite à sa sœur Sarah, afin d’avoir des nouvelles à partager avec Son Altesse.

Très proche de la famille royale britannique, Elton John s’est ensuite – dans ses mémoires – confié sur sa relation avec la Reine. Après avoir mentionné qu’elle n’avait pas frappé son neveu de manière violente, mais au contraire de manière « légère » et presque symbolique, le chanteur ruiné par le coronavirus a ensuite partagé le caractère amical de la grand-mère de William et Harry. Dans son cadre proche et familial, la reine serait selon lui une personne « plutôt drôle ». « Je sais que l’image publique de la reine n’est pas vraiment remplie de frivolité, mais en privé, elle peut être hilarante », a-t-il partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *