28 novembre 2021

Jacques Legros en larmes : le journaliste choqué par une déclaration durant le « JT de 13h »

Vendredi 30 juillet 2021, Jacques Legros a été profondément ému par une annonce sur TF1. Le journaliste du JT de 13h a en effet regretté le départ à la retraite de l’un de ses plus chers collaborateurs.

Cela fait 22 ans que Jacques Legros est aux commandes du JT de 13h de TF1 à la place de Jean-Pierre Pernaut. Celui qui n’a jamais été tenté de quitter son rôle de joker pour prendre place quotidiennement sur TF1 tient à sa discrétion. Du haut de ses 69 ans, le journaliste ne dévoile que rarement des informations sur sa vie privée. En août 2020 néanmoins, le journaliste avait fait une exception pour le magazine TV Grandes chaînes. Le remplaçant de Marie-Sophie Lacarrau s’était confié sur sa rencontre avec sa femme, Valérie. Lorsque leurs chemins se sont croisés, elle avait de nombreux préjugés sur le monde de la télévision…. « Nous habitions tous les deux à l’orée du bois de Vincennes.

Elle avait un doberman qui a failli manger mon petit Cavalier King Charles », explique-t-il, amusé. « Ce qui est vraiment drôle, c’est qu’elle ne m’avait jamais vu à la télé et qu’elle est tombée sur mon émission quelques jours plus tard. Elle s’est dit : « Mince, c’est à ce voisin que j’ai commencé à parler il y a quelques jours ». Ça ne marchera jamais, parce que c’est quelqu’un de la télé, c’est forcément insupportable ! » a-t-il révélé. Désormais bien installés dans la région bordelaise où ils mènent la vie dont ils ont toujours rêvé avec leur fils adolescent, Valérie et Jacques Legros partagent une grande complicité.

Jacques Legros en larmes au journal télévisé de TF1

jacques legros

Une relation sur laquelle il pourra s’appuyer alors qu’il traverse un moment difficile. Jacques Legros a perdu un collaborateur auquel il tenait beaucoup. Le journaliste n’a pas pu cacher son émotion, lors de la présentation du JT vendredi 30 juillet 2021, annonçant le départ à la retraite de Lionel Charpentier. « Je ne peux pas fermer ce journal sans vous dire ma tristesse, notre tristesse, de voir partir Lionel Charpentier, l’un des rédacteurs de ce 13h. Son professionnalisme, sa culture et sa modestie vont nous manquer. Il a choisi de prendre le temps de vivre, nous sommes en colère contre lui, mais nous le comprenons. Au nom de toute la rédaction, je lui adresse un immense merci. C’était un réel plaisir de travailler avec toi, Lionel », a-t-il déclaré avant de verser quelques larmes. La fin d’une époque…

Un refus que son fils de 13 ans participe à The Voice

Dans une interview accordée à nos confrères, Jacques Legros explique pourquoi son fils Gabriel, 13 ans, ne sera jamais candidat dans l’émission The Voice de TF1, même s’il en a toutes les qualités. Il semble que ce soit un « non » définitif. Jacques Legros, actuel joker de Jean-Pierre Pernaut au journal de 13h sur TF1 est opposé à ce que son fils Gabriel, 13 ans, participe à l’émission The Voice. Dans les colonnes de nos confrères, le présentateur télé a révélé la raison : « Je suis le premier à regarder The Voice, mais je ne veux pas que mon fils y participe. Cela lui ferait trop de mal d’être éliminé. » Habitué de TF1, Jacques Legros connaît les ficelles du monde du spectacle : « J’ai travaillé pendant trois ans chez Endemol, je sais faire la différence entre un concours de chant et une émission de télévision. »

jacques legros valérie legros

En père protecteur, Jacques Legros estime que son fils pourrait « faire autrement », mais il ne doute pas de ses capacités : « Je ne suis pas le seul à penser qu’il a du talent » : Armande Altaï (ancien professeur de chant de la Star Academy, NDLR) a été son coach, et ceux qui sont passés par les plus grandes scènes pensent qu’il a une voix exceptionnelle… ». Jacques Legros l’assure : son fils Gabriel est « fait pour ça ». En 2017, le présentateur du journal télévisé le couvre de compliments dans les colonnes de Télé-Loisirs : « C’est un véritable artiste. Il prend des cours de chant avec Armande Altaï, qui m’a dit que depuis Grégory Lemarchal, elle n’avait pas connu un phénomène comme lui ! ». Donc, c’est pas mal ! » Jacques Legros avait déjà mis son veto à The Voice : « Je l’interdis ! Une émission de télé, ça répond à des règles de télé beaucoup plus qu’à des règles de concours de chant. »

Jacques Legros s’emporte dans le JT du 13h et évoque « le scandale de La Poste »

Vendredi 17 avril 2020, Jacques Legros a poussé un véritable coup de gueule lors de son journal de 13h. Le journaliste s’en est pris aux services de la Poste. Il évoque un véritable « scandale ». Depuis que la pandémie de coronavirus a frappé la France, le pays tourne au ralenti. Des millions de Français sont confinés chez eux et la plupart des entreprises sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Si certains services publics restent ouverts, la crise sanitaire handicape néanmoins de nombreux secteurs d’activité. Une réalité que Jacques Legros semble avoir du mal à digérer…

>

Ce vendredi 17 avril 2020, le journaliste de TF1 a fait savoir ce qu’il pensait de la Poste dans son JT de 13h. Plateau de rentrée après un sujet abordant le nouveau plafonnement des paiements sans contact par carte bancaire, le joker de Jean-Pierre Pernaut a précisé sa position sur la situation actuelle de La Poste. « Venons-en au scandale de La Poste. Bureaux fermés, ouverts au mieux quelques heures par jour, manque de personnel et mépris des clients qui font des queues interminables sur les trottoirs, en matière de service public, on a connu mieux, n’en déplaise aux responsables qui prétendent faire des efforts « , a-t-il lâché juste avant d’envoyer le rapport.

jacque legros

Il dénonce en direct le scandale de la Poste en intégralité

Un reportage dans lequel les téléspectateurs ont pu voir des files d’attente interminables et des clients très mécontents. Jacques Legros a alors fait une nouvelle allusion acerbe en lançant son prochain sujet :  » Chaque jour dans ce journal, nous mettons à l’honneur ceux qui continuent à travailler malgré l’enfermement « . Philippe Wahl, PDG de La Poste, est pourtant récemment intervenu dans les médias pour affirmer que tout est mis en œuvre pour assurer le redéploiement progressif du réseau. « Certains maires nous disent ‘mais la poste était ouverte hier, elle ferme le lendemain’.

C’est simplement qu’entre hier et aujourd’hui, il y a eu un cas suspect ou un cas avéré de coronavirus qui nous a obligé à arrêter l’ouverture du bureau de poste et à passer, après désinfection et nettoyage du bureau, à une autre équipe (…) Il y a cinquante bureaux qui ferment tous les jours à cause d’un cas de coronavirus », a-t-il expliqué mardi 14 avril devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. « S’il n’y a pas de masques et de gel, alors on ferme le bureau et on annule la tournée du facteur », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *