27 septembre 2021

Affaire Delphine Jubillar : « Je l’ai frappée et enterrée » le SMS de cet homme qui avoue avoir tué la jeune femme !

Mardi 6 juillet 2021, lors de l’appel du placement en détention provisoire de Cédric Jubillar à la cour d’appel de Toulouse, les avocats du prévenu ont déclaré qu’un homme se disait coupable dans l’affaire Delphine Jubillar. SMS envoyé à sa femme le 25 décembre 2020 et révélé sur BFMTV mardi 6 juillet 2021.

Des déclarations qui ont laissé la cour d’appel pantoise. En effet, mardi 6 juillet 2021, les trois avocats de Cédric Jubillar se sont rendus devant la cour d’appel de Toulouse pour demander la libération de leur client, incarcéré pour « homicide volontaire sur conjoint » depuis le 18 juin 2021 dans l’affaire Delphine Jubillar. Le père de famille, à qui la garde de ses deux enfants a été retirée, est soupçonné d’avoir tué et caché le corps de sa femme, Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Une version que le principal intéressé dément en bloc, ainsi que ses avocats qui ont également révélé le même jour qu’un homme avait avoué le meurtre de l’infirmière dans des SMS envoyés à son ex-compagne. Le 6 juillet 2021, BFMTV a révélé le contenu.

« J’ai tué une femme, elle travaillait la nuit ».

Le 25 décembre 2020, jour de Noël, un homme, originaire de la même région que le couple Jubillar, écrit deux fois à son ex-compagne pour faire des aveux, comme l’ont révélé les avocats de Cédric Jubillar le jour de l’audience : « J’ai tué Delphine. Elle ne voulait pas quitter son mari et ses enfants. Je l’ai frappée et enterrée dans la croix », écrit d’abord l’homme. Puis dans un second message, il explique : « J’ai tué une femme, elle travaillait de nuit. Elle ne voulait pas quitter son mari pour moi. Je ne suis pas fier, je vais mettre des fleurs sur son corps et basta ». Après cette découverte, les gendarmes ont auditionné le suspect à deux reprises… sans résultat probant. Selon l’auteur du SMS, il aurait voulu faire peur à sa compagne.

delphine jubillar

Cependant, pour les avocats de la défense, ces deux auditions ne sont pas suffisantes. Interrogé à ce sujet par Femme Actuelle en juillet 2021, Me Jean-Baptiste Alary a déploré le manque d’investigations sur cet homme : « On a encore un homme qui a écrit à sa femme en s’accusant du meurtre dans l’affaire Delphine Jubillar. On l’a interrogé, et il a dit qu’il avait fait ça simplement pour faire peur à sa femme. (…) Cette dernière n’a même pas été interrogée », a-t-il déclaré. Au sujet de cette piste écartée par les gendarmes, Me Emmanuelle Franck, avocate de Cédric Jubillar, estime que la gendarmerie a fait son travail : « Il est faux de dire que les gendarmes ont fermé toutes les portes. Ils ont fait un travail considérable ».

Cette étrange demande de Cédric Jubillar qui a bouleversé sa nouvelle compagne

Quatre mois après la disparition de sa femme, Delphine Jubillar, Cédric a officialisé sa relation avec Séverine, sa nouvelle compagne. Interviewée dans Le Parisien en juin 2021, elle avait évoqué l’étrange proposition de son compagnon, qu’elle ne pouvait accepter.

Une proposition pour le moins… surprenante. Le 4 juin 2021, six mois après la mystérieuse disparition de sa femme à Cagnac-les-Mines, Cédric Jubillar a changé sa photo de profil Facebook et a officialisé sa relation avec Séverine, sa nouvelle compagne. Un geste vivement critiqué par les internautes, mais aussi par les proches de Delphine Jubillar, qui ne comprennent pas les agissements du père. Séverine, de son côté, a accepté de raconter les coulisses de sa rencontre avec Cédric Jubillar dans Le Parisien et a décrit un homme « doux mais colérique ». Au cours de cette même interview, la mère de famille de 44 ans a également évoqué une proposition que Cédric Jubillar lui aurait faite quelques jours après la disparition de sa femme, Delphine Jubillar.

disparition delphine jubillar tarn

 » Il voulait aménager une chambre pour mon fils… « .

Pour Séverine, la nouvelle compagne de Cédric Jubillar, ex compagnon de Delphine Jubillar, l’innocence de son compagnon n’est plus à prouver : « Je pouvais avoir des doutes au début de la garde à vue. Aujourd’hui, plus que jamais, je le crois innocent », avait-elle confié. Pourtant, la mère de famille lui reconnaît certains comportements étranges, comme cette proposition faite quelques jours après leur rencontre : « Il voulait aménager une chambre pour mon fils. Pour qu’on s’installe tous sous le même toit », confiait-elle au Parisien le 18 juin 2021. Une démarche impensable pour Séverine : « Je l’avoue, il me semblait difficile de m’installer définitivement dans cette maison où Delphine Jubillar avait vécu… ».

>

Dans cette même interview, Séverine s’était confiée sur sa rencontre avec Cédric Jubillar lors d’une chasse à Cagnac-les-Mines. « Début avril, alors que je faisais des recherches régulières pour trouver une trace de Delphine Jubillar, j’ai découvert un pull. Je l’ai montré à Cédric. Puis, vers la mi-avril, nous avons dîné ensemble et notre histoire a commencé. Je me suis attachée à lui et il s’est attaché à moi », a-t-elle déclaré, ajoutant que Cédric Jubillar était également « un ami » de son fils. Le 14 juillet 2021, Séverine s’était exprimée au micro de BFMTV, déplorant que son compagnon « innocent » dans l’affaire Delphine Jubillar n’ait « rien à faire en prison ». Rappelons que Cédric Jubillar est toujours présumé innocent.

Cédric Jubillar a-t-il le droit de recevoir des visites en prison ?

disparition de delphine jubillar

Vendredi 23 juillet 2021, Me Allary, l’avocat de Cédric Jubillar, s’est confié à Actu Toulouse sur la détention de son client. L’avocat a révélé s’il pouvait recevoir des visites en prison. Vendredi 18 juin 2021, le procureur de la République de Toulouse a confirmé la mise en examen de Cédric Jubillar pour « homicide volontaire sur conjoint ». Une mise en examen accompagnée d’un placement en détention provisoire à la prison de Seysses. Depuis, le mari de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, est toujours incarcéré dans des conditions particulières. La médiatisation de l’enquête pour retrouver sa femme a conduit les autorités à le placer en quartier d’isolement. « L’affaire Jubillar est ultra-médiatisée. Cette effervescence autour de lui a pu lui causer des problèmes avec les autres détenus. Il a donc été transféré directement au quartier d’isolement », a déclaré une source à nos confrères de La Dépêche, mardi 22 juin 2021. Dans sa cellule de 13 m², il dispose d’une douche, d’un WC, d’un lit, d’une télévision et d’un téléphone.

Dans le même temps, les autorités craignent qu’il ne commette un acte irréparable. Pendant sa première nuit, les surveillants sont venus toutes les heures. Une démarche qu’ils ont décidé d’inscrire dans la durée. « Compte tenu de son profil, nous allons continuer à organiser des rondes très fréquentes pendant son séjour ici. Nous ne sommes jamais à l’abri d’une tentative de suicide, par exemple. Ces inquiétudes se fondent notamment sur le comportement de Cédric Jubillar, ex compagnon de Delphine Jubillar, à son arrivée à la prison. « Il est souriant depuis son arrivée. Son attitude frise l’arrogance. (…) Il prend tout avec calme. Je ne sais pas si c’est pour se protéger de tout ce qui lui arrive, mais on voit rarement ça chez un homme qui découvre l’univers carcéral ».

Cédric Jubillar peut recevoir des visites

disparition delphine jubillar son mar

Vendredi 23 juillet 2021, Me Allary, l’avocat de Cédric Jubillar, s’est exprimé sur la détention de son client. Selon lui, le père de deux enfants n’est toujours pas autorisé à côtoyer les autres détenus. « Il n’est pas en contact avec les autres détenus », a-t-il déclaré à Actu Toulouse. Les raisons de cet isolement ne tiennent pas la route selon l’avocat. « S’il a été placé en détention, c’est soi-disant pour protéger la personne mise en examen, mais je peux vous assurer : les jours de Cédric Jubillar ne sont pas en danger ! ». En revanche, le mis en examen peut recevoir la visite de personnes extérieures. Mais pas question pour l’avocat de révéler qui lui rend visite : « Cela relève de sa vie privée ». Nous vous rappelons que Cédric Jubillar est présumé innocent dans l’affaire Delphine Jubillar.

La nouvelle compagne de Cédric Jubillar parle de son humeur irritable.

Vendredi 18 juin 2021, le procureur de la République de Toulouse, en charge de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, a donné une conférence de presse diffusée sur BFMTV. Il a annoncé que Cédric Jubillar avait été mis en examen pour homicide volontaire sur sa femme. Un homme qui pouvait manifester sa colère comme l’a confié au Parisien, samedi 19 juin 2021, sa nouvelle compagne, Séverine.

Cédric Jubillar a été mis en examen pour homicide volontaire sur conjoint, dans l’enquête sur la disparition de son épouse, Delphine Jubillar. Portée disparue depuis décembre 2020, la jeune infirmière de 33 ans n’a toujours pas été retrouvée. Les éléments et témoignages du dossier d’instruction ont permis aux deux juges d’instruction et au procureur de placer le mari de la mère de famille sous mandat de dépôt. Un homme qui selon sa nouvelle compagne, Séverine, pouvait être colérique. « Il était doux et adorable 90% du temps.

disparition tarn delphine jubillar

Et puis soudain, il pouvait faire une crise de colère et il tombait aussi vite qu’il était monté », confie celle qui est de dix ans son aînée dans les colonnes du Parisien samedi 29 juin 2021. Selon cette dernière, qu’il a rencontrée deux mois avant la disparition de sa femme, Cédric Jubillar serait particulièrement nerveux avec ses enfants. « Je n’ai jamais connu de violence physique de sa part. Il élève la voix, s’emporte pour un oui ou pour un non, surtout contre son fils… et puis il se calme. Il est comme ça, il faut le connaître », a-t-elle reconnu. L’enquête sur Delphine Jubillar, a en effet révélé que Cédric Jubillar pouvait « être brutal, grossier, agressif, y compris avec ses enfants », a confirmé le procureur lors d’une conférence de presse tenue vendredi 18 juin 2021 et diffusée sur BFMTV.

Cédric Jubillar « se sentait dévalorisé »

Lorsque Delphine Jubillar a disparu, elle était en pleine séparation avec son mari. Delphine Jubillar avait trouvé l’amour avec un autre homme. Ce dernier, surnommé « le confident de Montauban », aurait expliqué au Parisien qu’il avait eu des échanges téléphoniques, le soir même de la disparition de l’infirmière. « Le dernier message que Delphine Jubillar m’a envoyé, un peu avant 23 heures, est une photo sur laquelle elle apparaît en tenue de nuit, douchée et prête à aller se coucher », a-t-il confié à nos confrères. S’il avait aussi trouvé l’amour, Cédric Jubillar a visiblement très mal vécu cette séparation. « Il était en cours de séparation et avait compris que sa femme était en train de refaire sa vie avec un autre homme. Il ne savait pas qui c’était et m’a dit qu’il n’avait jamais eu de preuve formelle. Il a compris ce qui se passait et l’a très mal vécu, il s’est senti dévalorisé », a expliqué Séverine au Parisien. Rappelons que Cédric Jubillar reste présumé innocent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *