28 novembre 2021

Jean-Yves Lafesse décédé : le célèbre humoriste s’est éteint aujourd’hui

Ce précurseur des gags en caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot. L’humoriste Jean-Yves Lafesse est mort, il avait 64 ans.

C’est sa famille qui vient de communiquer la triste nouvelle à l’AFP. Il est décédé jeudi à Vannes. Né à Pontivy, dans le Morbihan en 1957, ce précurseur (Jean-Yves Lafesse) des gags en caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an, a-t-on indiqué de même source, ajoutant que « son état s’était brutalement dégradé dans les dernières 24 heures ». Un de ses proches a ajouté qu’il était engagé dans une association de personnes atteintes de cette maladie neurodégénérative.

Jean-Yves Lafesse

De son vrai nom Jean-Yves Lambert, il a débuté sur les radios libres en 1981 : il a fait ses débuts comme animateur sur Carbone 14. Puis il avait birfurqué sur Radio Nova, avant de faire rire la France dès 1985, avec ses impostures téléphoniques sur Europe1, puis Canal+. Après cela, on voyait Jean-Yves Lafesse sur toutes les chaînes, et notamment sur FR3 à l’époque, interviewant les passants avec une carotte à la main. Dans les années 90, il était l’un des trublions de « Nulle part ailleurs », une émission culte qui repoussait toujours plus loin les limites de l’humour.

Par la suite, Jean-Yves Lafesse est également monté sur scène à plusieurs reprises (« Lafesse en répèt », « Détraqué » en 2015, « Jean-Yves-Lafess VS Germaine Ledoux : le combat » en 2015). Il a joué le rôle de Pierre Dac dans « La Guerre des ondes », produit par Capa Drama et réalisé par Laurent Jaoui. Parallèlement à la télévision et à ses spectacles, Jean-Yves Lafesse prête ses talents d’acteur à plusieurs réalisateurs, comme Pascal Chaumeil, dans l’Arnacoeur (2010), ou Mélanie Auffret dans Roxane, sorti en 2019.

Les plus jeunes ont entendu sa voix dans les nouveaux épisodes de Tom-Tom et Nana, diffusés en 2019.

Le rire « indispensable en toutes circonstances » pour Jean-Yves Lafesse

jean yves lafesse

L’enfermement semble avoir encore renforcé la popularité de Jean-Yves Lafesse. Interviewé en mai 2020 par France 3 Bretagne, il a déclaré : « J’ai joué mon rôle (depuis le début de l’enfermement). Celui de décodeur professionnel. Je mettais régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur ma page Facebook. Je suis passé de 180.000 à 300.000 abonnés pendant l’enfermement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances » dit Jean-Yves Lafesse.

La Bretagne au cœur

Jean-Yves Lafesse était revenu vivre en Bretagne, à Vannes, il y a deux ans. « J’ai passé 43 ans à Paris mais la Bretagne me manquait. Ma relation avec la région est naturelle et très forte », a-t-il déclaré.

Il s’ouvre a cœur ouvert un mois avant sa mort

Jean-Yves Lafesse est mort. L’humoriste de 64 ans a succombé à sa maladie, contre laquelle il se battait depuis deux ans. En juin dernier, il s’était exprimé pour la toute première fois sur cette maladie qui le rongeait. Un mois plus tard, le voilà parti…
Le monde du spectacle est en deuil, ce vendredi 23 juin 2021.

Jean-Yves Lafesse est décédé à l’âge de 64 ans, comme l’ont annoncé ses proches à l’Agence France Presse (AFP) ce jour. Si très peu d’informations sur les raisons de ce décès soudain ont été partagées, le célèbre comédien a révélé, peu avant sa mort, sa maladie.

Le 28 juin 2021, Jean-Yves Lafesse avait lancé une campagne de collecte de fonds. Pour la toute première fois de sa vie, l’humoriste sollicitait ses amis et d’autres personnes pour ce qu’il appelait le projet Lafesse.  » Rassurez-vous, je ne cherche pas un mari pour Mme Ledoux !

>

Il y a deux ans, j’ai hérité d’une maladie qui me diminue physiquement. Le rire m’aide beaucoup, il me permet de garder le moral. J’ai donc décidé de lancer un projet, pour continuer à partager ce rire avec vous« , a écrit Jean-Yves Lafesse en guise d’explication sur la forme de son minou Leetchi.

jean yves lafess canular telephonique

Sans trop en dire, l’humoriste, père de la célèbre comédienne Jeanne Lambert, a annoncé qu’il souffrait d’une maladie dont il ne parle pas depuis 2019. Cette information vient alors compléter les indications de la famille sur le décès de Jean-Yves Lafesse. « Ce précurseur des gags en caméra cachée et des canulars téléphoniques souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an », a-t-il été précisé à l’AFP. Aussi, « son état s’était brutalement dégradé au cours des dernières 24 heures ».

Ce projet de Jean-Yves Lafesse est alors « triple », comme le mentionne Leetchi. L’argent récolté – 8700 euros à ce jour – devait servir à améliorer le son des plus anciens canulars de l’humoriste, à réaliser des vidéos de Madame Germains Ledoux, le personnage phare de la star et à financer un matériel informatique adapté.  » Objectif : Continuer à diffuser ce rire, dont nous avons tous besoin au quotidien, mais qui n’est toujours pas remboursé par la sécurité sociale.

La réussite de ce projet ne nécessite pas une grande contribution de votre part. A partir de 2 euros et plus si vous le souhaitez, car l’important n’est pas le montant que vous donnez, mais le nombre de personnes qui participent. (…) Maintenant vous savez tout. Il ne me reste plus qu’à vous remercier. J’espère que ça durera », a conclu Jean-Yves Lafesse. Des mots tristes aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *