9 décembre 2021

Coronavirus : port du masque obligatoire et pass sanitaire, ce qu’il faut retenir

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué mardi que le port du masque ne serait plus obligatoire pour les personnes dans les lieux où l’entrée est soumise à un laissez-passer sanitaire, sauf si une situation épidémiologique locale l’exige.

Pass sanitaire du 19, les gens « pourront retirer leur masque » car « cela veut dire qu’on est sûr que toutes les personnes qui reviennent sont complètement vaccinées ou ont un test très récent qui est négatif », a déclaré Olivier Véran sur RTL l’examen de la loi commence au parlement pendant la journée. Lorsque la carte sanitaire entrera en vigueur, « vous n’aurez plus à porter de masques » dans ces lieux, « sauf contre arrêté des préfets des départements en fonction de la situation épidémique », a-t-il poursuivi.

Cependant, contrairement au public qui y a accès, les travailleurs travaillant dans ces endroits devront garder leur masque pour le moment, a déclaré le ministère du Travail.

« Le port du masque reste la règle en entreprise. Comme le laissez-passer est obligatoire à partir du 30 août pour les salariés [dans les lieux soumis au laissez-passer], pour le moment il n’est pas prévu de le retirer pour ces salariés », a précisé le ministre. Toutes ces mesures sont prises pour nous protéger les uns et les autres du coronavirus.

Projet de loi examiné ce mardi

port du masque

La suppression de l’obligation du port du masque dans les lieux couverts par un abonnement sanitaire résulte d’un arrêté publié mardi au Journal officiel. « L’obligation de porter un masque (…) ne s’applique pas aux personnes ayant pénétré dans les établissements, lieux et manifestations » couverts par le pass sanitaire, précise le texte.

« Cependant, le port du masque peut être obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, et également par l’exploitant ou l’organisateur », ajoute l’arrêté. « Cela fera une différence. Il améliorera progressivement le quotidien des Français », a commenté Olivier Véran.

Le projet de loi prorogeant le pass santé ira au parlement mardi avant une éventuelle adoption en fin de semaine. Elle prévoit notamment l’extension du pass sanitaire (certifiant vaccination complète, test négatif récent ou vaccination), notamment aux cafés, restaurants et trains à partir de début août.

masque covid

Par ailleurs, selon le décret, le pass sanitaire doit désormais être présenté dans de nombreux lieux qui admettent au moins 50 personnes, contre 1000 auparavant (théâtres, jeux, sports ou musées). Ces mesures de durcissement ont été annoncées le 12 juillet par Emmanuel Macron en raison de l’aggravation de l’épidémie avec la variante Delta.

Masque redevient obligatoire en extérieur dans l’Hérault

Le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a annoncé que le port du masque est à nouveau obligatoire dans le département pour contrer la « dynamique exponentielle extrêmement forte » du virus. Le masque revient à l’extérieur dans le département de l’Hérault.

C’est ce qu’a annoncé mercredi 21 juillet le préfet du département de l’Hérault, Hugues Moutouh, lors d’une conférence de presse. Le taux d’incidence a fortement augmenté dans le service, avec une forte augmentation du nombre de personnes testées positives au Covid-19. Entre 65 et 227 cas ont été détectés positifs pour 100 000 habitants en 7 jours, soit une augmentation de 250 %. « Une dynamique exponentielle extrêmement forte » selon les mots du préfet.

Exceptions pour les zones de baignades

>
masque covid-19

Cependant, les plages, les zones de baignade et autres grands espaces naturels sont exclus de cette mesure. Le port du masque en extérieur reste facultatif mais fortement recommandé dans quatre communes : Minervois, Monts de Lacaune, Cévennes et Sud Hérault. Le préfet a également expliqué que le port du masque n’est pas obligatoire dans les lieux publics où un pass sanitaire est exigé.

Musées, cinémas, spectacles : l’obligation du port du masque levée là où le pass sanitaire est obligatoire

Nous l’apprenons d’un nouveau décret publié au Journal officiel. « C’est une mauvaise idée », répond l’épidémiologiste Dominique Costagliola. Le port du masque ne sera plus obligatoire dans certains lieux où le pass sanitaire est obligatoire à partir du 21 juillet, comme les cinémas, les théâtres, les musées, les stades ou encore les casinos.

C’est ce qu’indique un arrêté publié au Journal officiel ce mardi 20 juillet : « Toutefois, le port du masque peut être obligatoire par le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, et par l’exploitant ou l’organisateur. » Le ministre de la Santé a expliqué cette mesure avant l’examen parlementaire du projet de loi aujourd’hui : « Cela signifie que nous pouvons être sûrs que toutes les personnes qui reviennent sont complètement vaccinées ou ont été récemment testées. ce qui est négatif. »

« Je suis stupéfait d’apprendre que le masque à l’intérieur ne sera plus nécessaire », déplore l’épidémiologiste Dominique Costagliola dans un entretien à France Inter. « C’est une mauvaise idée. De nos jours, nous devrions avoir une ceinture et un lance-pierre pour essayer de lutter contre cette épidémie et ne pas entreprendre certaines actions pour en introduire d’autres. »

masque obligatoire

Libre choix des lieux à choisir. Par exemple, les cinémas MK2 décident de maintenir l’obligation de masque dans les cinémas. En revanche, « l’entreprise a pour principe de porter un masque. Le pass est valable à partir du 30 août pour les salariés (lieux soumis au pass), il n’est pas encore prévu de le retirer pour ces salariés », explique le ministère de la Santé.

Face au « virus qui infecte instantanément », le Conseil des ministres a adopté une loi rendant obligatoire la vaccination. Des soignants et allongeant les congés maladie, avec des sanctions et des contrôles plus légers. Elle prévoit notamment l’extension du pass santé, notamment aux cafés, restaurants et trains « à partir de début août ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *