28 juillet 2021

Christophe Leroy : le chef impliqué dans une sombre affaire

Vous avez peut-être découvert son nom en retraçant les dîners secrets de Pierre-Jean Chalençon.

Et encore. Christophe Leroy s’épanouit non seulement dans la capitale… mais aussi à Saint-Tropez. Nouveau coup dur pour la gastronomie de Christophe Leroy. Le chef, tristement connu pour son entreprise de dîners secrets en collaboration avec Pierre-Jean Chalençon, a également été malmené, un peu plus au sud, près de Saint-Tropez.

Alors qu’il organisait un mystérieux « Barclay Dinner » en hommage au célèbre producteur décédé le 13 mai 2005, comprenant un cocktail pétanque place des Lices et un repas au Leroy’s Business Club – pour la modique somme de 160 € – la maire elle-même raté le cuisinier.

Dans le journal Nice Matin, Sylvie Siri explique en effet qu’elle n’a jamais reçu de demande d’autorisation de Christophe Leroy pour l’événement qui s’est déroulé en partie en public le 17 juillet 2021.

Elle a même assuré une intervention municipale. police pour empêcher ce petit saut – a également été annulée. « L’occupation du domaine public est soumise à des règles très précises, explique-t-il au quotidien. Surtout qu’en cette période de crise sanitaire, la ville ne peut tolérer des manifestations sauvages ».

Christophe Leroy

« Cette célébration n’est absolument pas avalisée par la famille ou la commune. »

Christophe Leroy n’est pas beaucoup mieux vu dans le Golfe qu’à Paris. Selon Nice, Matin a exercé dans la région pendant de nombreuses années et a laissé « des souvenirs douloureux avec d’anciens fournisseurs ou employés ». C’est sans doute pourquoi son nom, associé au nom d’Eddie Barclay sur l’invitation, a fait lever la moutarde au nez de Guillaume, le fils du producteur.

« J’ai appris l’organisation d’une fête tropézienne, soi-disant en hommage à mon père, qui en réalité n’est ni plus ni moins qu’une opération commerciale organisée par le chef Christophe Leroy, regrette-t-il. Cette fête organisée en partie sur le domaine public de Saint-Tropez et dans un espace privé sur réservation moyennant une belle rémunération n’est absolument pas cautionnée ni par la famille, ni par la municipalité.

Personne n’a été tenu informé, ni nous, ni Madame La maire, et je tiens à mettre fin à cette relation mise en place depuis des années sans notre consentement entre l’image de mon père et celle nauséabonde de Monsieur Leroy qui, me semble-t-il, veut se faire plus Prince que le Prince…« 

Un dîner clandestin

Christophe Leroy

Après avoir utilisé « le poisson d’avril » ou « les réunions de travail » comme prétexte pour justifier les soirées organisées au Palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon a présenté deux autres arguments (lunaires) pour tenter de se défendre. Début avril 2021, Pierre-Jean Chalençon faisait de son mieux pour sortir du scandale M6 qui révélait l’organisation de dîners secrets au Palais Vivienne à Paris.

Après les lignes de défense souvent grotesques, n’hésitant pas à croire au « poisson d’avril » ou aux « réunions de travail » pour nier l’existence de ces soirées, Pierre-Jean a accordé une interview à Ici Paris pour peut-être : prononcer enfin un discours cohérent sur la question.

Niant toujours l’existence de dîners illégaux, il insiste et signe. Non oh jamais, aucun événement n’a eu lieu dans son somptueux Palais. « Cela fait des mois que j’organise des soirées ici. Quand j’invite mes amis, ils sont au maximum trois – dit-il avant d’ajouter un autre argument (taille) En plus, ma cuisine est cassée ! » Seulement qu’il a été critiqué pour avoir utilisé les services d’un chef.

« Ils étaient délicieux pour moi… »

Doué d’une confiance sans faille, il poursuit : « C’est très absurde de soumettre cette affaire à un pincement et de me faire passer pour un organisateur de soirées. il est mort il y a une semaine, nous n’en parlerions pas. Alors, selon Pierre-Jean Chalençon, tout cela n’est qu’un terrible malentendu et il pense même que le comportement des internautes était « très désagréable et offensant » pour lui. Il oublie les images qui étaient très significatives, et il y avait… 3 personnes !

Même si Pierre-Jean nie qu’il y ait des soirées au Palais Vivienne, une enquête a tout de même été ouverte mercredi 7 avril pour « mise en danger de la vie d’autrui », des invitations à dîner chez lui ont été dévoilées et au domicile de l’ancien acquéreur d’Affaire. cherché.

Par ailleurs, Pierre-Jean Chalençon a également été interpellé par la police le 9 avril 2021. Encore un malentendu pour celui qui semble avoir réponse à tout. « Ce n’était pas une garde à vue, mais une déclaration. Je suis arrivé à 9h30 et je suis parti à 16h45. Les policiers se sont demandé ce que je faisais là. Ils étaient délicieux avec moi », avoue-t-il.

C’était encore une détention et l’enquête se poursuit… Quelle triche ! Quelle triche, Pierre-Jean Critiqué par Sophie Davant, qui a confié à Télé Loisirs qu’il était « tombé dans ses excès », Pierre-Jean semble n’avoir rien à voir avec son opinion. Selon lui, l’animateur n’a jamais été une « voix forte ».

Christophe Leroy

De son côté, le chef Christophe Leroy, également attaché au scandale, a confié à BFMTV qu’il était profondément irrité par le comportement de Pierre-Jean Chalençon après que les visiteurs illégaux aient été démasqués. « Je me suis dit : « Quelle triche ! Quelle triche, Pierre-Jean. » Je lui dis, je l’appelle. Je lui dis « la ferme, qu’est-ce que tu fais ici ? » Mais c’est déjà fait, c’est trop tard. Et puis il y a le déballage tel que nous le connaissons.

Que veux-tu faire? avoua le chef, clairement plus pragmatique de ne pas mettre… les pieds dans la casserole.

Une garde à vue inattendue

La situation de Pierre-Jean Chalençon s’aggrave. Le percepteur entendu par la police est finalement placé en garde à vue. Une nouvelle étape dans cette affaire de dîner illégal. Le jeudi 8 avril 2021, on apprenait qu’une perquisition avait lieu au Palais Vivienne, et des photos de Pierre-Jean Chalençon interpellé ont été diffusées à Touche, pas dans ma cabine. Comme le révèle BFMTV, le nombre de dîners illégaux ne cesse d’augmenter.

Alors que la chaîne révélait d’abord que le patron Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon avaient été interpellés par la police judiciaire à partir de 10 heures du matin le vendredi 9 avril à la BRDP (Brigade de répression du crime), voilà qu’une autre nouvelle importante est tombée : les dîners : Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy entendus sous le régime de la garde à vue ».

Christophe Leroy

Hier, Pierre Jean-Chalençon a été interpellé puis relâché sur convocation ce matin. Selon des journalistes de l’AFP, trois policiers ont quitté un immeuble du centre de Paris après y avoir passé environ une heure. Plus tard, cinq autres policiers se sont relayés à la sortie du Palais Vivienne, puis emmenés dans deux voitures. Le chef Christophe Leroy a déjà été perquisitionné mercredi.

C’est pourquoi il y a une boucle qui se resserre autour de la collection, l’ancienne star de Deal. C’était à prévoir. Il y a quelques jours, M6 a fait fuiter un signalement de restaurants et dîners illégaux et fait référence au Palais Vivienne, le palace appartenant à Pierre-Jean Chalençon. Le reportage évoque notamment le dîner « autour d’un menu caviar et champagne » au Palais Vivienne à « 220 euros par personne » préparé par le chef Christophe Leroy.

Dès lors, le monde PJC s’est effondré, alors qu’une enquête a été ouverte mercredi 7 avril pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Inutile de préciser qu’il est accusé d’avoir organisé un dîner sans gestes barrières, avec beaucoup de monde (et depuis quelque temps même la présence de ministres était évoquée). Pire encore, Pierre-Jean Chalençon s’est défendu très maladroitement, invoquant « avril stupide » puis « rencontres au travail ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *