27 septembre 2021

Eric Dupond-Moretti : le ministre de la justice mis en examen pour faute grave

Eric Dupont-Moretti a été inculpé de « saisie illégale d’intérêts ». Le ministre de la Justice a été entendu vendredi 16 juillet pendant 6 heures devant la Cour de justice de la République de Pologne.

Le Premier ministre Jean Castex a totalement « fait confiance » au ministre des phoques de 60 ans. Eric Dupont-Moretti a été inculpé vendredi 16 juillet de « saisie illégale d’intérêts », un an seulement après son entrée en fonction.

Après six heures d’audience devant la Cour de justice, seule autorité à même poursuivre et juger les ministres, le Seal Keeper de 60 ans a été entendu mais n’a pas réussi à convaincre les juges. Il est accusé d’avoir utilisé sa fonction à la Chancellerie pour régler des litiges avec des juges.

« Cette mise en examen a été clairement annoncée. (…) Ses explications n’ont malheureusement pas suffi à renverser la décision prise avant le procès. Bien entendu, nous allons maintenant contester cet acte d’accusation », a déclaré l’un des trois avocats du ministre de la Justice, Me Christophe. Ingrain, qui a annoncé qu’il déposerait une « demande en nullité ».

Eric Dupond-Moretti

Soutenu par Emmanuel Macron

Le Premier ministre Jean Castex a montré un soutien indéfectible à Eric Dupond-Moretti et renouvelé « toute confiance ». Dans un communiqué, Matignon a rappelé que « les actes sous-tendant cette procédure » entraient « dans le cadre normal de l’exercice des prérogatives ministérielles du ministre de la Justice ».

L’Union des juges pointe un « événement sans précédent ». Nous vous rappelons que c’est la première fois qu’un ministre sortant est accusé. Au Sénat, des députés du Parti socialiste réclament la démission d’Eric Dupond-Moretti, et Emmanuel Macron a récemment réaffirmé sa confiance en l’avocat. Lors de sa visite sur le Tour de France, le président de la République a défendu « la présomption d’innocence ».

Il n’est pas seulement avocat, il est aussi acteur ! Cependant, Eric Dupond-Moretti a oublié de s’engager à hauteur de 300 000 euros liés à ses activités théâtrales durement gagnées en 2019.

Eric Dupond-Moretti

La justice et l’argent ne vont pas toujours de pair. Il y a quelques heures, Médiapart et L’Opinion révélaient une petite erreur de 300 000 euros relevée dans le compte de résultat d’Eric Dupond-Moretti pour 2019. Comme tous les ministres, le Garde des Sceaux a fait l’objet d’un contrôle fiscal en concertation avec l’administration fiscale et sous le contrôle de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique – HATVP – qui a révélé cet oubli.

N’ayant pas officiellement déclaré cette somme liée aux droits d’auteur du spectacle qu’il jouait au théâtre, le mari d’Isabelle Boulay en a échappé 180.000. Une balle dont il ne serait pas responsable comme il l’a dit au CNEWS.

Interrogé sur la fiscalité le jeudi 8 juillet 2021, Eric Dupond-Moretti a expliqué que c’était son comptable actuel qui s’était rendu compte de l’erreur. « Son prédécesseur l’a fait », a-t-il déclaré.

>

Dès que cette erreur a été portée à ma connaissance, j’en ai informé l’administration fiscale de ma propre initiative. Les sommes que vous mentionnez ne proviennent pas de mon activité « d’avocat », mais de mon activité théâtrale. Activités. Ces montants sont passés par mes comptes courants. L’Ursaff et la TVA ont été payés sur ces montants.

L’administration fiscale a examiné attentivement ce dossier et a conclu qu’il s’agissait d’une erreur. Je n’ai rien d’autre à dire que de me poser quelques questions sur la façon dont certains de vos collègues ont reçu ce message. »

Eric Dupond-Moretti

Un amour secret

Bon anniversaire ! Le 6 juillet, la chanteuse Isabelle Boulay fête ses 49 ans. Un événement qui ne manquera pas à son amoureux, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. Avec cette dernière, il vit une histoire d’amour discrète. Isabelle Boulay fête ses 49 ans le mardi 6 juillet 2021. Une chanteuse québécoise pourra s’offrir une coupe de champagne bien méritée à cette occasion. Mais boira-t-elle avec son amant ?

La star partage son temps entre la France – Paris, mais aussi Nice – et le Canada. En France, Eric Dupond-Moretti vit sa vie…

Longtemps interrogée par le Gala en 2017, Isabelle Boulay a accepté de parler de sa relation amoureuse avec un célèbre avocat devenu ministre de la Justice jugé ; il sera convoqué devant la commission d’enquête de la Cour de justice le 16 juillet dans le cadre d’une enquête sur un conflit d’intérêts.

« J’ai toujours gardé la porte fermée à mon intimité. La romance est délicate, précieuse et dangereuse. D’ailleurs, je n’ai jamais voulu parler de mes amours, de peur que cela n’empêche mon public de m’y projeter. Mes chansons. Nous souhaitons que notre relation soit un secret bien gardé, comme cela a été le cas pendant un certain temps, jusqu’à ce que les photos soient volées. Ce qui n’est jamais trop pratique », a-t-il déclaré.

Eric Dupond-Moretti

La traductrice du tube Parle-moi n’a pas hésité à avouer que « Céline Dion n’a ni la force ni les ressources » pour gérer à la fois sa carrière de chanteuse et son image médiatique, privilégiant ainsi la discrétion à la vie privée. Mais comme le public connaît sa relation amoureuse avec Eric Dupond-Moretti, il devient de plus en plus difficile pour eux de ne pas en parler.

Et les obstacles entre l’éloignement géographique et leur carrière sont décuplés ! « On a si peu de temps pour soi… Il est dévoré par son travail, sa passion, c’est un pénaliste, donc l’affaire est plus compliquée. Mais peu importe, pour aimer quelqu’un, je dois l’admirer et je l’admire beaucoup, et je continuerai à l’admirer quoi qu’il arrive – a-t-elle ajouté.

Avant cela, Isabelle Boulay a eu une histoire avec le producteur Marc-André Chicoine, le père de son fils Marcus né en 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *