25 janvier 2022

Laurent Ruquier : cette info ch0c qui lui a coûté très cher !

Laurent Ruquier, à la tête de l’émission On n’demande qu’à en rire, diffusée depuis le 6 septembre sur France 2, découvre de nouveaux talents humoristiques. Aujourd’hui, les téléspectateurs peuvent aussi sourire au talentueux Alain Doucet, un chauffeur-livreur belge de 40 ans mis à la porte par Gérard Louvin et qui, selon France-Soir, augmente l’audience de l’émission.

Interrogé par Yahoo! A la télévision, l’animateur a évoqué son actualité chargée. Celui qui est à l’antenne d’Europe 1 tous les après-midi, et à la barre Il ne ment pas tous les samedis soirs sur France 2, a également répondu à la redoutable question de savoir s’il avait l’habitude de consommer des substances pour suivre le rythme.

Alors qu’il a dit que non, il est revenu sur la déclaration faite par Laurent Fontaine sur le sujet après que le scandale Delarue a été révélé. Le milieu de terrain de Pascal Bataille a en effet déclaré : « Je ne plaisante pas : si on retirait la coke des animateurs télé aujourd’hui, il y aurait beaucoup de trous dans le programme des émissions. »

Laurent Ruquier portrait

«Je pensais que ce qu’il disait était tellement stupide. C’est absolument faux, je pense qu’il y a peut-être deux ou trois animateurs qui le font. Il y a plus que les autres métiers. (…) Moi, la plupart des présentateurs je sais que je ne me drogue pas et je suis l’un d’entre eux, et je pense que 80 ou 90% des présentateurs TV ne prennent pas de drogue, dont trois sont probablement très bien tout connu, inutile de dire que tous les présentateurs de télévision se droguent.

J’ai voulu arranger ça parce que c’est vraiment un non-sens », a déclaré Laurent Ruquier, ajoutant encore « A part les trois que je connais et que tout le monde connaît, je n’en connais pas beaucoup d’autres.

De quels trois présentateurs veut-il parler ? Si Jean-Luc Delarue lui-même a affirmé être tombé dans l’enfer de la cocaïne (il est actuellement sous traitement), qui sont les deux autres ?

Quand il s’agit de taquiner Benjamin Castaldi, l’animateur ne mâche pas ses mots, mais là… il aurait pu donner des noms !

Laurent Ruquier télévision

Il s’en prend violement à Nabilla et Loana !

Dans une interview au journal Le Parisien publiée ce jeudi 1er juillet, Laurent Ruquier n’a pas hésité à s’en prendre aux stars de la télé-réalité. Et il n’a pas mâché ses mots.

>

Ce jeudi 1er juillet, Laurent Ruquier s’est confié au journal Le Parisien. L’animateur de France Télévisions a notamment résumé son émission « We Are Live », diffusée samedi soir sur France 2, qui a connu la saison la moins mouvementée. Parmi les sujets abordés ? Son différend juridique avec l’ancienne productrice Catherine Barma ou la crise actuelle de Radio Europa 1, mais aussi sa vision de son programme.

En effet, chaque samedi soir « le samedi soir il y avait 937.000 téléspectateurs devant la télé », rappellent nos confrères. Cet interrogatoire lui paraît-il satisfaisant ? « Non, je pense que nous pouvons encore faire mieux », a-t-il déclaré au début. Il qualifie ensuite : « Mais je défie tout le monde de bien faire les choses ! Honnêtement, je m’en fiche un peu. »

Laurent Ruquier métier

Pour Laurent Ruquier, le plus important est de faire « un bon spectacle et de s’amuser sans compromis », a-t-il déclaré. Ensuite, il pense que pour que le programme réussisse, il y a certaines personnes qui ne devraient pas être invitées. « Je n’ai jamais invité ni Nabilla, ni Loana, ni tous ces gens qui saupoudrent le public et ne sont pas forcément synonymes de qualité », a-t-il dit sans ambages.

Apparemment ouverte à la confiance, l’animatrice phare de France TV a également évoqué le retour de Léa Salamé, qui coanimera France 2 avec lui la saison prochaine. « Lorsque la chaîne m’a présenté l’idée, j’ai tout de suite accepté. J’aurais aimé qu’elle me rejoigne plus tôt. Je lui ai déjà dit il y a deux ou trois ans. Alors elle l’était dans d’autres programmes. Nous voulions tous être là, nous serons un vrai couple, a-t-il assuré.

Laurent Ruquier émission

Y avait-il des tensions dans les coulisses avant que les deux ne concluent un accord? « Pour des raisons de production uniquement. Pour se calmer, Léa a souhaité venir avec un producteur connu (ndlr : Régis Lamanna-Rodat, ancien producteur de « C à vous »). (…) C’est à moi de décider. Notre compatibilité, il n’y a jamais eu l’ombre d’un doute »- a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *