25 mai 2022

Mercedes EQC, le test de consommation et autonomie réelle

Quelle autonomie pour le premier SUV électrique de Mercedes ?

Même la voiture peut transmettre des émotions intenses et agréables. On ne parle pas forcément ici d’accélérations record, ni d’un moteur thermique qui envoie ses plus belles notes à l’échappement. En l’occurrence, nous allons vous parler d’une voiture électrique, la nouvelle Mercedes EQC. Le premier SUV à batterie de la marque à l’Étoile a en effet réussi à nous donner l’une des expériences de voyage parmi les plus relaxantes, silencieuses et confortables jamais essayées. Encore mieux que les champions du secteur que sont les Tesla Model S, Porsche Panamera, Audi Q7 e-tron et Lexus LS.

Tout cela avec une efficacité surprenante pour la catégorie des SUV électriques, avec 16,6 kWh/100 km (6,02 km/kWh), se traduisant par une dépense de seulement 12,91 euros pour les 360 km de notre test habituel de consommation réelle*. Avec cette consommation moyenne, la Mercedes EQC peut parcourir près de 480 km avec une batterie électrique complète de 80 kWh.

Plus efficace que les autres SUV électriques

Avec ce bon résultat de 16,6 kWh/100 km, la Mercedes EQC 400 4MATIC devient l’un des SUV électriques les plus efficaces parmi ceux testés sur notre trajet. Seul le Hyundai Kona Electric, plus compact, (12,0 kWh/100 km – 8,3 km/kWh), se retrouve devant. Derrière, il y a la Jaguar I-Pace EV400 (18,8 kWh/100 km – 5,3 km/kWh) et l’Audi e-tron 55 Quattro (19,0 kWh/100 km – 5,2 km/kWh).

Le nouveau SUV zéro émission à traction intégrale de 408 ch de Stuttgart a consommé à peine plus que la Tesla Model S 100D (16,4 kWh/100 km – 6,1 km/kWh).

Mercedes EQC

Salon de détente mobile

La sensation de détente et de distance par rapport à la route qu’offre cette Mercedes EQC est unique et est le résultat de plusieurs éléments bien conçus. C’est un mélange réussi d’insonorisation, d’isolation thermique, de douceur de fonctionnement, de capacité d’absorption des suspensions, de parfum et d’ionisation de l’air intérieur, ainsi que de silence de fonctionnement.

Il en résulte un environnement intérieur feutré et ultra confortable qui, même après de nombreux kilomètres de voyage, ne fatigue pas le conducteur et les passagers. Une sorte de centre de bien-être mobile qui devient de plus en plus familier et « doux » au fur et à mesure que vous l’utilisez. Sans oublier qu’il y a de la puissance et du couple qui peuvent pousser la voiture vers l’avant avec véhémence, Mercedes EQC dispose un bon volume de coffre et un espace confortable à bord pouvant accueillir jusqu’à cinq personnes. C’est vraiment difficile de trouver de vrais défauts de conception et de construction.

Mercedes EQC intérieure

Pour la recharge, nous avons utilisé toutes les possibilités disponibles en Italie, de la prise Schuko classique dans le garage (2,2 kW) à la charge ultra rapide des bornes Ionity (350 kW) ; les temps de recharge pour un réservoir plein à 80% varient de plus de 30 heures à 40 minutes environ.

Il tient presque toujours les 300 km

Pour en revenir à la question de la consommation, le moment est venu de se pencher sur l’efficacité et l’autonomie (basée sur la batterie de 80 kWh) de la Mercedes EQC 400 4MATIC dans toutes les situations de conduite normale. Commençons par une utilisation mixte urbaine/extra-urbaine, avec une consommation moyenne de 19 kWh/100 km (5,2 km/kWh) et une distance maximale théorique de 421 km. Dans les bouchons d’une grande ville, ici Rome, le SUV électrique obtient une moyenne de 25 kWh/100 km (4 km/kWh) et une autonomie théorique de 320 km. Même sur l’autoroute, l’autonomie ne fond pas trop vite avec une consommation qui se stabilise rapidement à 30 kWh/100 km (3,3 km/kWh) pour une autonomie de 266 km.

Mercedes EQC

Le test d’économie de marche à vitesse constante en plaine fait ressortir de la Mercedes EQC un très bon chiffre de 13,6 kWh/100 km (7,3 km/kWh) qui porte son autonomie maximale à 588 km. Le seul inconvénient – curieusement hors d’échelle et record – est la consommation maximale en conduite sportive en côte, où l’EQC atteint 91,8 kWh/100 km (1,08 km/kWh) et ne peut en théorie couvrir que 87 km avec une batterie pleine. Sur l’ensemble des 1200 km testés, la consommation moyenne s’est stabilisée à 19,9 kWh/100 km (5,02 km/kWh) pour une autonomie théorique de 402 km.

Données de la Mercedes EQC

Modèle : Mercedes EQC 400 4MATIC Edition 1886
Prix de base : 87.221 euro
Date de l’essai : 02/08/2019
Prix du carburant : 0,216 euro/kWh (électricité)
Nombre de kilomètres parcourus : 1257 km
Kilométrage au début de l’essai : 861 km
Vitesse moyenne durant l’essai : 78 km/h
Pneumatiques : Pirelli Scorpion Verde – 235/50 R20 100W MO ant. 255/45 R20 101W MO post. (Étiquette UE: B, A, 70 dB – C, A, 72 dB)

Consommation de la Mercedes EQC

Moyenne « réelle » : 16,60 kWh/100 km (6,02 km/kWh)
Ordinateur de bord : 16,6 kWh/100 km
À la pompe : – kWh/100 km

Coût à l’usage de la Mercedes EQC

Dépense réelle : 12,91 euros
Dépense mensuelle : 28,68 euros (800 km par mois)
Quelle distance pour 20 € ? 558 km
Quelle distance avec un plein ? 482 km