20 mai 2022

Quand la bière nous en fait voir de toutes les couleurs

Blonde dorée, nacrée, ambrée, cuivrée, brune, noire, rousse… La bière reflète bien des couleurs différentes. Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Couleur de la bière

Souvent on sait qu’on préfère les bières blondes, ou plutôt les ambrées, voire parfois les brunes. Mais au final, qu’est-ce qui donne à la bière ces différentes couleurs ? Est-ce que c’est l’utilisation de différentes céréales ou bien l’ajout de colorant ? Eh non, rien de tout ça. Le responsable de ces changements de couleur, c’est le malt. A la base le malt c’est de l’orge de brasserie qui va subir une transformation : le maltage. C’est à ce moment-là qu’il change de couleur, selon le niveau de torréfaction, et qu’il va donner à la bière sa couleur. Un peu comme pour nos tartines de pain le matin : plus on les fait cuire, plus elles deviennent foncées. C’est pareil avec le malt, si vous le torréfiez très légèrement, il aura tendance à être assez clair et donnera une bière blonde. Alors que si vous le torréfiez vraiment, il pourra devenir plus brun et proposer des bières très foncées comme par exemple la Guinness. Et c’est aussi cette torréfaction qui donne parfois un petit goût de café ou de chocolat. 

Les différentes couleurs de la bière

Tout est dans la nuance

Evidemment, il n’existe pas uniquement les couleurs mentionnées ci-dessous, il y a de nombreuses nuances. D’ailleurs, la couleur varie en fonction de la torréfaction du malt mais aussi de l’assemblage de différents malts dans la bière, vous imaginez donc que la palette de couleur est très très large, digne d’une palette de peintre. 

Pour catégoriser et définir les couleurs de la bière, on utilise l’EBC – European Brewing Convention. La Convention Européenne de Brassage a mis au point une classification de la couleur des bières, avec une mesure qui s’appelle logiquement l’EBC. Par exemple, une bière blonde se situe entre 6 et 12 EBC quand une bière noire est quant à elle à plus de 60 EBC.