19 mai 2022

Une frappe d’oiseau oblige le vol Delta Air Lines d’Atlanta à faire demi-tour

Un vol Delta a été contraint de retourner à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta dimanche soir « après avoir été en contact avec des oiseaux pendant le décollage », a déclaré la compagnie aérienne.

Le vol Delta 2281, qui se dirigeait vers Washington, DC, est rentré à l’aéroport à 22 h 36, 47 minutes après son décollage, selon les informations de la plate-forme de suivi des données de vol FlightAware.

Le vol a fait demi-tour après que son équipage a signalé qu’un impact d’oiseau avait fissuré un pare-brise sur l’Airbus A320.

Dans une déclaration, Delta Air Lines a déclaré que le personnel de maintenance évaluait l’avion alors que la compagnie aérienne s’efforçait de «réinstaller les clients sur un autre avion à destination de Washington DC».

Le vol 2281 devait initialement atterrir à l’aéroport national Ronald Reagan de Washington, mais en raison des restrictions aéroportuaires, il a été reporté pour atterrir à l’aéroport international de Washington Dulles.

Aucun passager ni membre d’équipage n’a été blessé lors de l’incident, a déclaré un porte-parole de Delta.

Il y a environ 15 000 impacts d’oiseaux signalés chaque année, selon la Federal Aviation Administration. Environ 5% d’entre eux entraînent des dommages à l’avion.

En 2009, le pilote Chesley « Sully » Sullenberger III a réussi à atterrir sur le vol US Airways 1549 sur la rivière Hudson à New York après que ses moteurs ont été assommés par des oiseaux peu de temps après le décollage de l’aéroport de LaGuardia.