26 mai 2022

Noir profond : Test de la Tudor Black Bay Dark

Une montre noire est parfaite pour plonger dans les eaux sombres et profondes, et elle est aussi très belle sur la terre ferme. Dans ce reportage tiré des archives de WatchTime, nous testons le modèle populaire de Tudor dans sa version entièrement noire récemment lancée : la Heritage Black Bay Dark.

Au cours des dernières années, la Tudor Heritage Black Bay est devenue une collection de montres importante et attrayante. Elle a été lancée en 2012 avec un modèle au look rétro en acier inoxydable avec une lunette de plongée rouge, suivi en 2014 par une version plus réservée avec une lunette tournante bleue, puis un an plus tard avec la version la plus simple à ce jour, en noir.

Tudor a déclenché une nouvelle série de retouches en 2016 avec l’introduction de la Heritage Black Bay en bronze, dans un boîtier de 36 mm, et avec une version ultra-sportive entièrement noire. De plus, tous les modèles Heritage Black Bay, nouveaux et existants, utiliseront le mouvement interne MT5602 au lieu de l’ETA 2824, qui était utilisé auparavant. (Le MT5602 a été introduit en 2015).

Un large éventail de bracelets différents continue d’ajouter de la variété. Chaque montre est livrée soit avec un bracelet en acier inoxydable à trois rangs, soit avec un bracelet en cuir vieilli, et un bracelet en tissu est toujours inclus avec l’une ou l’autre option. Le choix le plus audacieux est le modèle Tudor 2016 de 36 mm avec un bracelet en tissu  » camouflage urbain « .

La montre que nous avons testée possède un bracelet en acier inoxydable noir, revêtu de PVD brossé, assorti au boîtier. Si le cadran a une finition mate, la lunette tournante se démarque avec une piste en aluminium brillante. Le fait que la bague ne soit pas en céramique, et donc susceptible d’être rayée, est assez difficile à négliger pour une montre qui coûte plus de 4 000 dollars.

Le mouvement interne robuste et fonctionnel de la Black Bay Dark présente une décoration minimale.
Mais le mouvement est un élément tout à fait positif, surtout si l’on considère les valeurs traditionnelles de précision et de robustesse de Tudor. Ce petit frère de Rolex répond aux attentes initiales en assurant le contrôle de chaque mouvement par le COSC, l’institut officiel suisse de contrôle des chronomètres. En plus d’autres critères, la certification COSC exige que l’écart de marche moyen de la montre reste compris entre -4 et +6 secondes par jour.

Notre test sur le chronomètre électronique confirme cette précision. Toutefois, contrairement au test officiel, nous avons également testé la sixième position, couronne droite, ce qui a révélé une petite anomalie dans la fourchette négative. Si cette position est rare lors de l’utilisation quotidienne – elle ne se produit que lorsque l’on lève le poignet pour lire l’heure – elle est essentielle pour les personnes qui rangent leurs montres automatiques sur des remontoirs car beaucoup de ces machines peuvent laisser les garde-temps en position verticale pendant des périodes de repos qui peuvent durer plusieurs heures.

Le bracelet à maillons de la montre se termine par une boucle déployante fonctionnelle et un verrou de sécurité.
La marque a investi très peu d’efforts ou de coûts dans la décoration du mouvement, ce qui est conforme à la philosophie consistant à fournir des technologies horlogères fiables à un prix raisonnable. Les amateurs de montres mécaniques qui seront amenés à ouvrir le fond du boîtier entièrement fileté (avec l’outil adéquat, bien sûr) découvriront des décorations minimales, limitées à un rotor squeletté et fini à la brosse, gravé du nom de Tudor.

Tudor a omis l’affichage de la date pour la Heritage Black Bay Dark, ce que nous considérons comme un changement positif. Cette montre au design sportif s’inscrit dans la tradition de la Tudor Oyster Submariner de 1954, qui ne comportait pas non plus d’affichage de la date. Son cadran épuré et sans fioritures comporte simplement huit index ronds, trois index rectangulaires et un index triangulaire à 12 heures. Les aiguilles frappantes des heures et des secondes, avec leur forme caractéristique de « flocon de neige », remontent à la deuxième génération de Submariner, présentée par Tudor en 1969. L’étanchéité de la montre est aujourd’hui de 200 mètres, comme en 1958. Cette valeur était impressionnante à l’époque des pionniers de la plongée et reste aujourd’hui suffisante pour la plupart des plongeurs amateurs.

Ainsi, la Heritage Black Bay Dark réunit le meilleur de plusieurs modèles classiques – désormais dans l’habit noir décontracté d’une montre de sport très tendance. C’est la façon la plus cool de plonger – sans oublier la meilleure façon de faire entrer l’histoire de la plongée dans le bar de la plage.

Le bracelet à maillons de la montre se termine par une boucle déployante fonctionnelle et un verrou de sécurité.
La marque a investi très peu d’efforts ou de coûts dans la décoration du mouvement, ce qui est conforme à la philosophie consistant à fournir des technologies horlogères fiables à un prix raisonnable. Les amateurs de montres mécaniques qui seront amenés à ouvrir le fond du boîtier entièrement fileté (avec l’outil adéquat, bien sûr) découvriront des décorations minimales, limitées à un rotor squeletté et fini à la brosse, gravé du nom de Tudor.

Tudor a omis l’affichage de la date pour la Heritage Black Bay Dark, ce que nous considérons comme un changement positif. Cette montre au design sportif s’inscrit dans la tradition de la Tudor Oyster Submariner de 1954, qui ne comportait pas non plus d’affichage de la date. Son cadran épuré et sans fioritures comporte simplement huit index ronds, trois index rectangulaires et un index triangulaire à 12 heures. Les aiguilles frappantes des heures et des secondes, avec leur forme caractéristique de « flocon de neige », remontent à la deuxième génération de Submariner, présentée par Tudor en 1969. L’étanchéité de la montre est aujourd’hui de 200 mètres, comme en 1958. Cette valeur était impressionnante à l’époque des pionniers de la plongée et reste aujourd’hui suffisante pour la plupart des plongeurs amateurs.

Ainsi, la Heritage Black Bay Dark réunit le meilleur de plusieurs modèles classiques – désormais dans l’habit noir décontracté d’une montre de sport très tendance. C’est la façon la plus cool de plonger – sans oublier la meilleure façon de faire entrer l’histoire de la plongée dans le bar de la plage.

SPECS :


Fabricant : Montres Tudor SA, Rue François Dussaud 3-7, 1211 Genève 26, Suisse
Numéro de référence : 79230DK
Fonctions : Heures, minutes, secondes
Mouvement : Calibre maison MT5602, automatique, chronomètre, 28’800 A/h, 25 rubis, mécanisme hack, spiral en silicium, vis de réglage fin sur balancier à inertie variable, amortisseur Incabloc, réserve de marche = 70 heures, diamètre = 31.8 mm, hauteur = 6.5 mm
Boîtier : Acier inoxydable revêtu de PVD, lunette de plongée unidirectionnelle avec piste en aluminium, verre saphir bombé avec traitement antireflet sur la face intérieure, couronne vissée, fond entièrement fileté revêtu de PVD, étanche à 200 m.
Bracelet et boucle : Bracelet en acier inoxydable revêtu de PVD avec boucle déployante de sécurité unilatérale, bracelet en tissu supplémentaire avec boucle à ardillon en acier inoxydable revêtu de PVD.
Résultats de la cadence (Déviation en secondes par 24 heures) :
Cadran vers le haut +3
Cadran vers le bas 0
Couronne vers le haut +1
Couronne vers le bas +3
Couronne gauche +3
Couronne droite -1
Ecart le plus important 4
Écart moyen +1,5
Amplitude moyenne :
Positions plates 290
Positions suspendues 252
Dimensions : Diamètre = 41 mm, hauteur = 15,5 mm, poids = 170 g
Variations : Avec bracelet en cuir vieilli et bracelet supplémentaire en tissu (4 150 $)
Prix : 4 475