Pickleball, un sport futur ?

Tout le monde s’amuse jusqu’à ce que vous vous fouliez le tendon d’Achille, que vous vous fassiez une hernie discale. Le pickleball un sport à éviter ?

Pickleball, jeu
Pickleball

Les blessures liées au pickleball étaient en augmentation avant même la pandémie. Une analyse, publiée en 2019 dans The Journal of Emergency Medicine, a estimé qu’il y avait 19 000 blessures de pickleball en 2017, dont 90 % touchaient des personnes de 50 ans et plus.

À mi-chemin entre le ping-pong, le tennis, le badminton et les échecs, le pickleball consiste à frapper une sphère ressemblant à une balle de whiffle avec une pagaie au-dessus d’un filet. Ce jeu, très social, se joue généralement en double dans un petit espace comme un mini terrain de tennis et nécessite peu de course. Il y a même une petite zone près du filet, que l’on appelle familièrement la cuisine. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

“Des foulures ou des déchirures du tendon d’Achille, des problèmes d’épaule, des blessures de la coiffe des rotateurs, des problèmes lombaires tels que des lésions discales, des foulures musculaires”, explique Noe Sariban, instructeur de pickleball, ancien joueur professionnel et kinésithérapeute qui se présente comme le docteur du pickleball. Et, bien sûr, il y a l’épicondylite latérale, communément appelée tennis elbow – maintenant pickleball elbow.

“Pickleball kind of sounds like a game with a silly name, but it’s a sport,” Mr. Sariban said. “It’s no bocce ball.”

Le nombre de blessures a “augmenté rapidement” de 2010 à 2019, selon une analyse des visites aux urgences liées au pickleball publiée l’an dernier dans la revue Injury Epidemiology. L’article s’est concentré sur les blessures chez les personnes de plus de 60 ans, car les joueurs de ce groupe démographique représentaient 85 % des visites, selon l’étude. Les blessures les plus courantes étaient les entorses, les foulures et les fractures.

Une étude a révélé qu’en 2018, le nombre de visites aux urgences liées au pickleball chez les personnes de 60 ans et plus était égal à celui du tennis. De nombreux joueurs de pickleball sont plus âgés ; l’âge moyen est de 38 ans, mais la moitié des joueurs “de base” – c’est-à-dire les adeptes – ont 55 ans et plus, selon USA Pickleball, qui se présente comme l’organe directeur de ce sport. En général, les corps plus âgés sont plus susceptibles que les jeunes d’avoir des tensions existantes, qui sont facilement amplifiées.

“La plupart des blessures sont dues à des trébuchements”, a déclaré le Dr Amy Fenoglio, chirurgien de la main et des membres supérieurs à l’université du Colorado, où elle a constaté une augmentation des fractures du poignet liées au pickleball au cours des 18 derniers mois.

Depuis une brutale chut lors d’un petit tournoi professionnel de pickleball en janvier 2018, M. Sariban, ancien basketteur de junior collège, est devenu très attentif aux étirements et il enseigne aux joueurs qui participent à ses stages à faire de même, notamment à s’échauffer sans pagaie avant de commencer à frapper. “Je suis étonné de voir que personne ne s’échauffe”, a-t-il déclaré. “J’ai enseigné dans de nombreux États, et c’est partout la même chose. Les joueurs de pickleball sont réputés pour ne pas s’échauffer.”

M. Sariban et d’autres experts du pickleball notent que le risque de blessure n’est pas plus élevé que dans d’autres sports, mais que la perception du risque est plus faible. Et les risques ne devraient pas décourager la participation, disent les irréductibles comme Debbie Landa, une entrepreneuse technologique d’une cinquantaine d’années à San Francisco. Comme beaucoup, Mme Landa s’est mise au pickleball pendant la pandémie ; elle joue maintenant cinq jours par semaine. Parmi ses mentors, dit-elle, se trouve une femme de 82 ans de Palm Springs “qui m’a motivée tous les jours”.

Mme Landa a souffert de diverses afflictions liées au pickleball – pickleball elbow, hanches douloureuses – mais cela fait partie du sport, dit-elle. Les vrais maux, dit-elle, sont les joueurs méchants qui “deviennent trop agressifs et en colère”.
“Je leur dis : Vous devez vous détendre. Vous jouez au pickleball – vous jouez à un jeu qui s’appelle le pickleball”, dit-elle.