Alexia Laroche Joubert traumatisée : ses confidences bouleversantes sur son handicap

alexia fr

Qui aurait pu croire qu’Alexia Laroche-Joubert portait un tel fardeau sur ses épaules ? En tout cas, une chose est sûre. Après avoir lu ses confidences, on ne la regardera plus de la même façon !

La productrice Alexia Laroche-Joubert est une success story. Pourtant, elle a parcouru un long chemin. Scoop, elle brise le silence sur ses démons !

Alexia Laroche-Joubert totalement traumatisée !

laroche joubert

Quel est le secret d’Alexia Laroche-Joubert ? Quand Génération 2 fait le bilan de toutes les émissions produites par ses équipes, on constate un talent indéniable. D’ailleurs, ceux qui ont moins de vingt ans ne se souviennent pas d’elle comme directrice de la Star Academy. Elle était très attachée à une certaine Jenifer et donnait du fil à retordre à Jean-Pascal Lacoste.
En mai dernier, dans le documentaire anniversaire de ce concours télévisé, elle se souvient de tout. Quelle nostalgie ! De la scène du casting aux invités prestigieux, elle n’omet aucun détail. Pourtant, elle ne voudra plus jamais porter ce costume ! Il suffit d’évoquer le mot “école” pour qu’elle s’effondre de perte et de fracas. Notre collègue Alexandre Mars a mis le doigt sur les raisons d’un tel rejet. Accrochez-vous cher lecteur, nous entrons dans une zone de turbulence !

Alexia Laroche Joubert : Une enfance en dents de scie

alexia fr

Alexia Laroche-Joubert n’est pas tendre avec son passé. ” J’étais multi dys. J’avais beaucoup de d : dyslexique, dysorthographique…. ” Si aujourd’hui elle parvient à mettre un nom sur son handicap, il était invisible pour les spécialistes de l’époque. Du coup, elle a suffisamment de recul pour faire le tri dans les épisodes traumatisants qu’elle a subis. D’une voix embrumée par l’émotion, elle raconte : “Au final, j’ai été confrontée à une incompréhension totale.” D’un côté, elle doit faire face à la pression exercée par sa mère qui “était très brillante”. Destinée à une carrière réussie, elle se préparait à passer le concours de l’ENA. Mais lorsqu’elle apprend sa grossesse, tout s’écroule. Elle a dû mettre ses projets en suspens pour s’occuper de sa fille. Et compte tenu des difficultés de l’une et des facilités de l’autre, une barrière se dresse qui semble insurmontable. Elle considère que cette distance est l’une des “tragédies” de son existence.


Quant à l’éducation d’Alexia Laroche-Joubert, elle est beaucoup plus difficile que pour ses petits compagnons. Par exemple, elle nous raconte qu’elle a appris les bases (lecture et écriture) bien après l’école primaire. Par exemple, elle était terrifiée lorsqu’elle est entrée au collège et qu’elle savait ” juste comment écrire [son] nom de famille ” ! Contre toute attente et en usant d’humour, sa mère l’a forcée à se souvenir des lettres du mot …. “orthographe” … ! C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour celle qui a encore honte de prendre un stylo devant ses collègues.

Ce jour qu’Alexia Laroche-Joubert n’oubliera jamais

laroche

Le jour des résultats du baccalauréat, Alexia Laroche-Joubert tremble de tous ses membres. Et si elle ne l’avait pas eu ? Que fera-t-elle dans la vie ? Autant de questions qui tournent en boucle dans sa tête. Malgré une note en philosophie qui aurait pu lui coûter son diplôme, son 20 en sport lui sauve la mise. De justesse, elle obtient un précieux laissez-passer vers un avenir qu’elle espère meilleur. Au début des années 2000, Alexia Laroche-Joubert fait face à un drame d’une rare violence. Son mari de l’époque est décédé dans un accident de moto. Dire qu’à cette époque, le couple venait d’accueillir la belle princesse Solveig.

Cette tragédie aurait pu la détruire. Elle se jette à corps perdu dans son travail. Et quand elle n’est pas sur le plateau, elle essaie de consoler sa poupée. Comme vous pouvez le constater cher ami de Génération 2, cette mère courage ne faiblit pas dans l’effort. Devant notre collègue Alexandre Mars, elle a un flash et se souvient de cette consultation lors d’une pédopsy. En une phrase, elle va faire revivre les démons du plus célèbre producteur de France. “La femme me pose une question stupide en disant : “Comment s’est passée l’école pour vous ?”. Interloquée, stupéfaite que le spécialiste l’interroge sur ce sujet si fragile alors que le thème du rendez-vous est le deuil. Sa réaction ne laisse pas de place au doute. “Je m’effondre en larmes. Un torrent, parce que c’était un traumatisme”.