Anne-Claire Coudray recadre Eric Zemmour en direct après sa gaffe au journal de 20 heures.

présentatrice journal tf1

Ce 13 février, Eric Zemmour a été reçu sur le plateau du journal de 20 heures de TF1 par Anne-Claire Coudray. Cette dernière a recadré l’aspirant candidat aux prochaines élections présidentielles après une gaffe.

Anne-Claire Coudray est la présentatrice du journal télévisé de TF1 le week-end. Depuis 2015, elle assure cette fonction à la suite de Claire Chazal. Et avant cette prise de fonction officielle, elle a exercé le métier de journaliste depuis les années 2000. Elle fait donc partie du paysage audiovisuel français depuis de nombreuses années. Le public l’apprécie et respecte son travail, c’est indéniable. Anne-Claire Coudray fait tellement bien son travail qu’elle n’a pas hésité à s’attaquer à celui qui est en campagne et dont tout le monde parle, Eric Zemmour. Invité du journal de 20 heures de TF1 ce dimanche 13 février, il a commis une petite erreur. Une erreur que le journaliste a reprise à la volée avant de poursuivre l’interview. Et Génération 2 vous l’accordera, ce n’est pas sans rappeler l’interview du polémiste par Gilles Bouleau et son fameux lapsus.

Anne-Claire Coudray recadre Eric Zemmour sur un lapsus

age anne claire coudray

Comme chacun le sait, la campagne pour devenir président de la République est un champ de mines. La moindre erreur peut coûter cher à un candidat dans les sondages d’opinion. Aussi, si Eric Zemmour a officialisé sa candidature auprès du public, il n’est pas encore à proprement parler un candidat. En effet, pour obtenir ce statut, il doit être en mesure de présenter 500 parrainages. Or, au 10 février, le président du parti d’extrême droite “Reconquête” n’avait que 181 parrainages officiels validés par le Conseil constitutionnel. Les trois candidats officiellement en lice pour le poste de président de la République, au 10 février, sont pour l’instant Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse. Raison de plus pour qu’Eric Zemmour fasse très attention à ses discours. Anne-Claire Coudray ne le sait que trop bien puisque, sans être en politique, son métier de présentatrice du journal télévisé sur TF1 exige des discours impeccables.

Or, il est de notoriété publique qu’Eric Zemmour, avant même d’être candidat à l’élection présidentielle de 2022, est connu pour ses dérapages. En effet, Génération 2 n’apprendra pas à ses lecteurs qu’il a été fréquemment poursuivi pour des propos tendancieux. Notamment des provocations à la haine raciale en 2011 ou pour provocation à la haine envers les musulmans en 2018. Quant à ses positions sur la place des femmes dans la société, il n’a pas cessé de faire polémique. Néanmoins, c’est un nouveau masque qu’Eric Zemmour porte en tant que candidat. Et il a souhaité le présenter une nouvelle fois sur le plateau de l’émission de TF1 le 13 février dernier. Cette fois, il est face à Anne-Claire Coudray et non face à Gilles Bouleau. Cela aurait sinon rappelé les anciens déboires du candidat. Mais le journaliste avait aussi son mot à dire sur les propos d’Eric Zemmour.

Un discours de “réassurance” pour la candidate d’extrême droite

présentatrice journal tf1

Avec Anne-Claire Coudray, il était important pour Eric Zemmour de rappeler sa position unique dans la course à la présidentielle. En effet, il porte le concept de “grand remplacement” comme un étendard. Et appelle ceux des différentes familles politiques de la droite à le rejoindre pour lutter contre ” l’islamisation ” de la France. Là encore, ce sont des propos tendancieux, Génération 2 vous l’accorde. Mais il reste à la limite du légal pour affirmer sa position. Et le fait est qu’entre lui et Marine Le Pen, ces positions extrêmes cumulent environ 30% des intentions de vote selon différentes enquêtes d’opinion.

Aussi, Anne-Claire Coudray a tenu à revenir sur le parcours du candidat. En effet, comme Gilles Bouleau et les autres journalistes qui interviewent Eric Zemmour, c’est un gage de sérieux que de souligner le parcours de cette nouvelle figure de la politique française. Mais cette fois, le polémiste n’est plus en opposition avec son interlocuteur. Il utilise ses questions pour rebondir et aborder les sujets qu’il juge essentiels. Mais ici, il commet une petite erreur en répondant à Anne-Claire Coudray sur son parcours de journaliste et de polémiste. “Je vais vous dire Anne-Marie Coudray…”, dit-il. Et la présentatrice de TF1 l’a repris, laissant Eric Zemmour perplexe. ” Anne-Claire excusez-moi, pourquoi je vous ai appelé Anne-Marie ? “.

Il est vrai que cette erreur n’est pas à la hauteur de celles qu’il aurait pu commettre. Ou de celles que d’autres candidats auraient pu se retrouver à faire à la télévision. Cependant, elle aura le don de relancer la polémique autour des anciennes erreurs d’Eric Zemmour lors de ses interventions. Quant à la course au poste de Président de la République, elle sera à suivre…