Marie Portolano (Le Meilleur Patissier) agacée : ce détail de taille qui l’irrite fortement…

portolano


Cette journaliste fait de plus en plus parler d’elle. Pour la première fois, le grand public l’a découverte dans un exercice différent. Celui d’animer et de présenter Le Meilleur Pâtissier. Résultat de cette expérience : une chose l’agace au plus haut point. Génération 2 la partage avec vous !


Ce jeudi 30 décembre, c’est le dernier épisode de l’émission la plus gourmande de toute la francophonie. En effet, l’émission la plus gourmande de France va prendre fin. Cette saison a été marquée par une nouvelle arrivée qui a repris les commandes du Meilleur Pâtissier. C’est bien sûr Marie Portolano qui a partagé son ressenti sur cette première expérience avec le magazine Parisien.

Marie Portolano, une féministe dans l’âme !

portolano


A 36 ans, Marie Portolano est une journaliste sportive et animatrice de télévision française qui semble prendre une place à part dans le monde de l’audiovisuel. Cette passionnée de sport a participé au Canal Football Club de 2014 à 2018. Puis, elle a présenté l’émission omnisports Canal Sports Club de 2018 à 2021. Après le mouvement MeToo en 2017, elle a pris le train en marche sur ces questions de genre. Notamment dans le journalisme sportif, un univers qu’elle connaît bien depuis des années. Personne n’a manqué son documentaire sur le sex*sm intitulé I’m not a bitch, I’m a journalist et sorti au grand public en 2021. Dans cette réalisation, de nombreux journalistes ont apporté leurs témoignages comme Estelle Denis, Cécile Grès…. La liste est longue et il n’est pas nécessaire de les citer tous. En tout cas, c’est un beau travail puisque ce film a reçu le prix de l’enquête et du reportage aux Prix du journalisme. Vous vous souvenez aussi qu’après les accusations de Pierre Ménès, Marie Portolano l’avait reçu en interview. Vous en trouverez un extrait ci-dessous.

Les fans du Meilleur pâtissier ont été déçus du départ de Julia Vignali de l’émission. En effet, ils étaient habitués à la jolie brune depuis plusieurs années. Alors quand ils apprennent que Marie Portolano va la remplacer, c’est la douche froide. “J’ai décidé d’arrêter l’animation du Meilleur Pâtissier et mon contrat avec M6 pour voler de mes propres ailes vers de nouveaux projets qui me tiennent à cœur”, a déclaré Julia Vignali dans les colonnes du Parisien. Elle a également ajouté : “Je ne suis pas du genre à courir plusieurs lièvres à la fois et j’ai vraiment envie de me consacrer pleinement à ces nouveaux projets.” En effet, la présentatrice avait plusieurs projets de documentaires sous le capot. Finalement, elle a été sollicitée par France 2 pour prendre les rênes de Télématin, avec son coéquipier Thomas Sotto.

Marie Portolano a-t-elle réussi son pari ?


Alors, Marie Portolano est-elle compatible avec Julia Vignali ? “Je l’ai appelée dès que j’ai su. Je lui ai dit : “Tu te rends compte du cadeau que je te fais ?” On en a plaisanté, mais cette émission est vraiment un cadeau en or. Je lui ai proposé de me rejoindre quand elle le souhaitait. Mais je n’ai aucun conseil à lui donner, si ce n’est de marquer le programme de sa patte, en restant elle-même”, a révélé Julia Vignali à notre confrère TV Magazine.


Un conseil précieux : rien ne vaut le naturel !

marie portolano couple


On peut dire qu’elle a plutôt réussi son pari pour cette dixième saison du Meilleur Pâtissier. Marie Portolano a suivi ses conseils dès le premier épisode. Cependant, elle savait que les fans pouvaient réagir négativement et lui envoyer des critiques, mais elle a tout de même pris le risque de rester elle-même. Ce jeudi 30 décembre, c’était la grande finale. Elle reste en tête de liste : Maud, Aya et Alexandre. Aux côtés de Cyril Lignac et Mercotte, Marie Portolano a fait un bilan de cette première aventure pour elle et en toute sincérité. On peut dire qu’elle ne se fait pas non plus de cadeaux. “Le premier jour, j’ai parlé rapidement comme pour une émission en direct. Je me suis mis la pression”, se souvient-elle auprès du Parisien. Elle a également ajouté une chose qu’elle détestait : “Parfois, j’ai l’impression de crier. La production aurait pu me le dire.” Il faut un début à tout ! En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la marge de progression ne peut être que positive. Bravo pour cette première expérience ! Nous lui souhaitons une belle continuation dans le monde de la télévision !