Emmanuel Macron très en colère, furieux : ce SMS privé du président a fuité.

président emmanuel macron


Les relations diplomatiques entre la France et l’Australie sont compliquées. En effet, depuis la crise des sous-marins, la tension est à son comble. Génération 2 révèle le dernier rebondissement de cette affaire.


Emmanuel Macron est en proie à une colère noire. Un texto a été publié dans la presse australienne. Celui-ci aurait dû rester privé… Le message était adressé au Premier ministre Scott Morrisson… Les tensions entre la France et l’Australie ne sont pas prêtes de s’améliorer avec cet événement…

Emmanuel Macron a perdu le “contrat du siècle” ?

président emmanuel macron


La crise des sous-marins revient sur le devant de la scène. En résumé, Emmanuel Macron a été trahi par son client australien et son ami américain. En effet, le gouvernement australien a rompu le contrat qui le liait à la France au profit des États-Unis. Cela représente une perte de plus de cinquante milliards d’euros pour Emmanuel Macron. Ce contrat prévoyait la vente de douze sous-marins Att*que, ainsi que le transfert de technologies militaires françaises. Jean Yves Ledrian, le ministre français des Affaires étrangères, a qualifié cet acte de “coup dans le dos”. En effet, les deux pays sont des alliés historiques qui ont joué un rôle important pendant les guerres mondiales.

Par conséquent, rompre un contrat d’une telle ampleur est un acte très grave. Sachant que l’Australie avait déjà investi plus d’un milliard d’euros dans la construction des sous-marins, ce soudain retournement de situation pourrait entraîner des millions d’euros de pénalités pour la France. Cette réaction imprévisible pourrait presque être assimilée au comportement de Trump ? En tout cas, l’Australie, l’Angleterre et les Etats-Unis sortent gagnants de cette affaire avant la France ! Alors qu’Emmanuel Macron était à Glasgow, en Écosse, pour la COP26, il a appris la fuite d’un SMS personnel…. Une très mauvaise nouvelle !

Une fuite de SMS : Emmanuel Macron touché, coulé !

emmanuel macron brigitte macron


Selon les journalistes du magazine Le Parisien dans son édition du mardi 2 novembre, le SMS privé d’Emmanuel Macron a fuité dans les colonnes du Daily Telegraph. Il a été envoyé deux jours avant l’annulation du “contrat du siècle”. Le président de la République demande en anglais des nouvelles à Scott Morrison. Voici la traduction du SMS : “Dois-je m’attendre à de bonnes ou de mauvaises nouvelles pour nos ambitions communes en matière de sous-marins ? Emmanuel Macron avait déjà des doutes ?
Le locataire de l’Élysée est furieux, mais ne nie pas avoir envoyé ce message. “Dévoiler le SMS d’un échange entre chefs d’État ou de gouvernement, c’est une méthode assez inélégante et particulière. Le président de la République ne divulguerait jamais ce genre de communication. Et ce n’est pas de nature à améliorer les relations entre la France et l’Australie”, a déclaré l’Élysée au magazine Parisien.


Le chef de l’État accuse le Premier ministre australien d’avoir “menti”.

emmanuel macron twitter


Des membres de l’Élysée cherchent à accuser les responsables politiques australiens d’avoir fait fuiter ce SMS volontairement. Alors que les deux pays sont en pleine crise diplomatique, cela ne manquera pas d’envenimer les choses. Lundi dernier, Emmanuel Macron a fait une déclaration à la presse expliquant qu’il avait été trahi et que Scott Morrisson avait “menti”. Le gouvernement australien nie totalement les faits, affirmant qu’Emmanuel Macron était au courant de l’annulation de leur accord depuis longtemps… comme semble le prouver le SMS ?


La presse australienne, notamment le Daily Telegraph, va tout faire pour prouver que la divulgation de ce SMS n’est en rien une stratégie. Les membres de l’Elysée tentent de se justifier en expliquant que le chef de l’Etat “ne savait pas où en étaient les discussions”. D’autre part, le Premier ministre australien a également répondu aux questions d’ABC lundi dernier. Il ne veut pas entrer dans la controverse des SMS divulgués. En effet, il n’a pas contredit l’authenticité de ce message, mais n’a rien confirmé non plus. Ainsi, Scott Morrison reste très évasif sur le sujet. Ce dernier a déclaré qu’il ne voulait pas “se laisser aller” dans cette affaire.
Emmanuel Macron cherche une réponse efficace et réfléchit à la compensation qu’il peut exiger de son ancien allié. En effet, il devra compenser cette perte. Par exemple, en renégociant ou en suspendant l’accord commercial avec l’Australie. Cette mesure pourrait avoir un impact sur les agriculteurs français qui importent beaucoup de viande australienne. Malgré tout, Joe Biden reste un partenaire précieux et reconnaît les “maladresses” envers la France… A suivre dans les prochaines déclarations…