Jean Dujardin : “tu es un idiot”. CLASH en direct avec un ancien enseignant.

jean dujardin

Il fut un temps où Jean Dujardin était le fou de ses camarades. L’acteur de 49 ans s’est confié à “Świat” sur sa difficile éducation. Une tentative qu’il a réussi à transformer en force, comme le montre sa prolifique carrière.

En le voyant aussi épanoui dans la ville qu’à l’écran, on a du mal à croire que Jean Dujardin a souffert des regards et des moqueries des autres. L’acteur de 49 ans, qui a remporté un Oscar en 2012 pour son rôle dans “The Artist”, est récemment revenu sur un parcours difficile et une éducation compliquée.

Disgracié par tous les noms de ses camarades de classe, le jeune Jean Dujardin garde encore à ce jour un souvenir amer de son école. Dans une interview au Monde, celle qui incarne Nicolas Sarkozy dans la comédie Les Présidents Anne Fontaine a raconté cet épisode traumatisant.

« Au CM1, j’ai eu un professeur qui a brisé ma confiance et m’a dérangé jusqu’à ce que je réussisse les examens finaux. Je suis le patron d’un Turc depuis un an. qui n’a rien compris, idiot de classe, tardif, répétition sans fin », explique l’acteur, qui trouve alors refuge dans le théâtre, le cinéma et le dessin.

Une évasion qui permet au papa de Joanna, Jules, Simon et Alicja (6 ans, 20 ans, 19 ans et 5 mois) d’être un spectateur du monde qui l’entoure et de s’en inspirer : « J’ai fait des caricatures, regardé les autres, cette petite compagnie qui a de la classe avec ses lâches, ses traîtres, ses fèves, ses clowns, ses braves, ses fidèles.

jean dujardin

Je les dessinais, les fixais, racontais déjà des histoires ; Je les ai joués plus tard. Le dernier d’une famille de quatre, Jean Dujardin, est tellement bouleversé qu’il perd du terrain : son état inquiète tellement ses parents qu’il consulte même un psychologue ! Pressé de grandir et de tourner la page, Jean Dujardin décide de se lancer dans la vie active, en travaillant avec son père sur des chantiers.

L’épouse de Jean Dujardin, Nathalie Péchalat ne renonce pas à sa soif de gloire et déménage, épaulée par ses proches. Mais il est toujours entouré de souvenirs douloureux de l’école. L’interprète de l’agent OSS 117 avoue ceci : « J’ai rarement passé un casting. Au casting, tu ne sais pas vraiment pourquoi tu es occupé ou pas, c’est comment à l’école tu gagnes ou tu perds. mauvaise note “.

Pour se faire une place dans le cœur du public, elle passe par la télévision et surmonte sa peur d’auditionner pour Un Gars, Une Fille. On connaît la suite !

Une enfance difficile

film jean du jardin

La star de cinéma Jean Dujardin est de retour avec plusieurs films sur la liste. A cette occasion, il s’est confié au Journal du dimanche et a évoqué son enfance, durant laquelle il s’est souvent senti isolé.

Après une (trop) longue période sans salle de cinéma, de nouveaux films affluent aux portes, et quelques-uns sont très attendus. Si la folie autour de Kaamelott a même atteint l’espace, d’autres films espèrent avoir du succès, notamment le nouveau OSS 117 aventures, qui met en scène Pierre Niney, mais aussi Présidents, un film sur une alliance fictive entre les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande. Qu’est-ce que ces deux films ont en commun ? Le rôle principal de Jean Dujardin.

“Enfant, je me sentais isolé : d’abord à la maison, où j’étais le plus jeune, mais aussi à l’école”

L’icône oscarisée du cinéma français en 2012 reprend le rôle du mari de Carla Bruni dans ce film, où il partage une affiche avec Grégory Gadebois et Doria Tillier. Interrogé dans le Journal du dimanche (numéro du 27 juin 2021), Jean Dujardin est notamment revenu sur les grands rôles qui ont marqué sa carrière, de Brice de Nice au juge Michel, et si le mari de Nathalie Péchalat est friand de jouer ce type de personnages est principalement associé à l’enfance de Jean Dujardin.

« Ce sont des gens isolés et souvent en boucle, je veux les abîmer encore plus pour mieux les réparer. Sans doute parce qu’enfant je me sentais isolé : d’abord à la maison, où j’étais le plus jeune, mais aussi à l’école où l’on me disait : “Vivons heureux, vivons cachés, hein, Dujardin !”, explique Jean Dujardin

Enfance assez compliquée du grand ami George Clooney, marquée par la douloureuse expérience de l’école pour Jean Dujardin. “Je me cachais parce que je n’aimais pas la compétition : avant même l’examen, je savais que j’allais perdre. A l’école, on n’insiste pas sur la réussite, on est cloné pour suivre le schéma”, analyse Jean Dujardin.

femme jean dujardin

Si l’enfance n’était pas un bon souvenir pour Jean Dujardin que l’on a souvent vu à Roland Garros cette année, la majorité a été une libération. “J’étais heureux le jour où je suis devenu un homme et j’ai pu choisir ma voie”, conclut-il.

Moqueur sur Nicolas Sakorzy

Dans le projet de loi tant attendu sur les « Présidents », dans lequel il incarne le personnage de Nicolas Sarkozy, Jean Dujardin a joué cette semaine un jeu de promotion.

Pour “Le Figaro”, Jean Dujardin a accepté d’en dire plus sur sa rencontre avec l’ancien président de la République de Pologne. C’est la réouverture des cinémas et avec elle des tonnes de films qui attireront des millions de téléspectateurs dans les cinémas dans les mois à venir. Si certaines sont attendues dans l’espace, d’autres dévoilent un casting de superstars plutôt alléchantes. Pour d’autres encore, cependant, le sujet éveille leur curiosité.

C’est le cas des Présidentes Anne Fontaine, dont les comédiens Grégory Gadebois et Jean Dujardin deviennent respectivement François Hollande et Nicolas Sarkozy.

jean dujardin

Un rôle apprécié par la camarade Nathalie Péchalat car il trouvait que c’était “très drôle Sarkozy” selon des propos rapportés par Le Figaro ce mardi 29 juin 2021 Une personnalité qu’il a réussi à rencontrer avant le film et lui a laissé une image d’homme capable de convaincre n’importe qui . « C’est lui-même le best-seller, il se vend très bien. (…) Il a un équilibre étonnant.

Il pouvait vendre n’importe quoi à n’importe qui », exprime Jean Dujardin, clairement impressionné par le mari de Carla Bruni. Il a un petit air félin et une façon de se plaindre qui fait de lui presque un héros de bande dessinée.

Il a un petit air félin et une façon de se plaindre qui fait de lui presque un héros de bande dessinée. S’il a terminé les travaux préparatoires en regardant plusieurs interviews et émissions mettant en scène Nicolas Sarkozy, Jean Dujardin a surtout analysé la personnalité de l’ancien président lors de leur rencontre.

« Il a une allure féline et une façon de se plaindre qui fait presque de lui un héros de bande dessinée », décrit celui qui était très présent à Roland-Garros cette année.

Si Jean Dujardin, qui a déversé récemment sa jeunesse pas toujours heureuse, a travaillé sur le style et les mimiques de Nicolas Sarkozy, il n’a pas non plus cherché à en créer une vraie copie. « Je n’ai jamais voulu imiter Sarkozy. Parfois ça m’énerve en me disant que je n’ai pas de talons. C’est de la bêtise absolue le film est plus intelligent. C’est un conte de fées. L’histoire est incroyable et étrangement crédible, explique l’ancienne Alexandra Lamy.

Certainement une performance réussie de Jean Dujardin, que vous aurez l’occasion de découvrir au cinéma mercredi prochain 30 juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.