Un club français racheté par le 2e homme le plus riche du monde ?

Les Girondins de Bordeaux sont à vendre. On le sait depuis plusieurs semaines, et le retrait en haute saison du fonds d’investissement King Street, qui a décidé de lâcher le club aquitain en haute saison. Pourtant, malgré le championnat difficile vécu par les hommes de Jean-Louis Gasset, qui n’ont assuré leur maintien qu’à la dernière journée, Bordeaux ne manque pas de courtisans.

Plusieurs fichiers de récupération sont en cours de formation. L’une est dirigée par Didier Quillot, l’ancien directeur général de la LFP. Un autre a vu le retour dans la sphère bordelaise de l’ancien président Stéphane Martin, aux côtés de John Williams et Pascal Rigo.

Arnault après Pinault ?

Le site Girondins4Ever, spécialisé dans l’actualité des clubs au scapulaire, avance une autre piste, et pas des moindres : Bernard Arnault, le président du groupe de luxe LVMH, serait impliqué dans un autre projet. Pas moins que le deuxième homme le plus riche de la planète, dont la formule était récemment estimée à 192,7 milliards de dollars.

Si jamais Bordeaux devait passer entre les mains de Bernard Arnault, ne vous attendez pas à ce que Bordeaux dépense une fortune colossale au mercato, attirant Zinedine Zidane sur le banc et Kylian Mbappé en attaque. Un projet similaire à celui du Stade Rennais, seul club de Ligue 1 détenu par un milliardaire français (François Pinault, fortune estimée à 56,7 milliards d’euros), serait très probable.

Mais les supporters girondins peuvent sans doute oublier cette piste. « C’est de la foutaise, il n’en est absolument pas question » , confiait un membre de l’entourage de Bernard Arnault dans Sud-Ouest.

Leave a Reply

Your email address will not be published.