5 principaux problèmes liés à la migration

Les cinq principales préoccupations persistantes après deux années consacrées par la FRA à l’établissement de rapports sont les suivantes :

Une gestion stricte des frontières :

Malgré une baisse significative du nombre de nouveaux demandeurs d’asiles dans certains États membres, la gestion des frontières est devenue plus stricte dans la plupart des États membres. Plusieurs d’entre eux ont réintroduit des contrôles aux frontières et les ont maintenus tout au long de 2017. Il a été également rapporté que certains migrants auraient été maltraités par des policiers et des gardes-frontières. En outre, certains d’entre eux n’ont pas eu la possibilité de demander une protection.

Des conditions de vie inadéquates dans les centres d’accueil :

Même dans plusieurs États membres où le nombre de demandeurs d’asile est en baisse. La violence contre les femmes et le manque de soutien spécialisé pour les personnes vulnérables, comme les enfants et les victimes de traumatismes, demeurent, également, problématiques.

Des procédures d’asile restrictives :

Dans les zones frontalières ou de transit et les retards dans l’enregistrement des plaintes. La longueur des procédures ou le manque de temps pour évaluer les plaintes posent aussi des problèmes. Dans plusieurs États membres, les migrants n’ont pas eu accès à l’aide juridique, aux services d’un interprète et à l’information.

La vulnérabilité persistante des enfants non accompagnés :

Bien qu’ils soient désormais moins nombreux. Dans la plupart des États membres, la qualité des structures d’accueil des enfants, la nomination de tuteurs, l’accès à la procédure d’asile et les obstacles liés au regroupement familial restent des problèmes majeurs. Beaucoup d’entre eux n’ont suivi que peu ou pas de programmes d’enseignement.

Le placement des migrants en rétention :

Devrait être une mesure de dernier recours. Cependant, le manque d’assistance juridique et d’information pendant la rétention, les conditions inadéquates et les traitements inhumains, et le placement en rétention de migrants vulnérables restent des sujets de préoccupation majeurs.

*** Local Caption *** ¿ Rennes, ´†le centre de rÈtention est plein†ª En France, les centres de rÈtention qui accueillent les Ètrangers en situation irrÈguliËre affichent complet. Exemple dans la capitale bretonne, lors díune visite de deux sÈnateurs. Les sÈnateurs socialistes, Sylvie Robert et Jean-Louis Tourenne, ont visitÈ le Cra de Rennes, hier matin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.