Dow bondit de 300 points pour commencer le mois de mai, la réouverture des trades gagne

Les actions américaines ont grimpé lundi, premier jour de bourse de mai, alors que les actions liées à la réouverture économique continuaient de progresser.

Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 300 points. Le S&P 500 a progressé de 0,6% et le Nasdaq Composite a progressé de 0,4%.

Les actions de Berkshire Hathaway ont augmenté de 1% après que le conglomérat de Warren Buffett a signalé une augmentation de 20% de son bénéfice d’exploitation et a continué à racheter de grandes quantités de ses propres actions. Buffett a également révélé à CNBC que lorsqu’il ne sera plus en charge, Greg Abel, vice-président de toutes les opérations non liées à l’assurance, lui succèdera.

Les paris sur la réouverture économique ont entraîné la progression du marché. Gap a bondi de plus de 4%, tandis que Disney et Royal Caribbean ont augmenté de plus de 1% chacun. Caterpillar et Travelers Companies ont également gagné environ 1%.

Les actions de Verizon ont augmenté de 0,9% après que le géant des télécommunications a annoncé qu’il vendrait son groupe de médias à la société de capital-investissement Apollo Global Management pour 5 milliards de dollars. La vente permet à Verizon de se décharger des propriétés des anciens empires Internet d’AOL et de Yahoo.

Le lundi marque le premier jour de bourse de mai. Malgré la faiblesse des actions de vendredi, le S&P 500 a entamé son troisième mois consécutif de gains en avril, ajoutant plus de 5% à l’indice alors que les investisseurs parient sur une forte reprise économique et des bénéfices de la pandémie.

Le S&P 500 est désormais en hausse de 11% pour l’année. L’indice de référence a clôturé à des niveaux records jeudi  à la suite des résultats explosifs d’Apple et de Facebook.

Le Dow Jones a augmenté d’environ 2,7% le mois dernier, tandis que le Nasdaq Composite a gagné 5,4% en avril.

Certains investisseurs s’attendent à une faiblesse au cours du nouveau mois étant donné le vieil adage de Wall Street «vendez en mai et partez». Ce mantra appelle à décoller le risque de mai à octobre, une période où le marché est historiquement plus enclin aux liquidations.

Les données remontant à 1928 montrent que la période de mai à octobre a les rendements moyens et médians les plus bas de toute période de six mois de l’année avec le S&P 500 en hausse de 66% du temps avec un rendement moyen de 2,2%, selon la Banque d’Amérique.

Le marché pourrait voir des performances médiocres à partir d’ici, en particulier après un rallye massif de novembre à avril, où le S&P 500 a gagné 28%, a noté la banque.

“C’est un petit nombre d’observations, mais mai-octobre a des rendements moyens et médians médiocres après un rallye de novembre-avril d’au moins 20%”, a déclaré Stephen Suttmeier, stratège de la recherche technique à Bank of America, dans une note.

Les données PMI de fabrication pour avril seront publiées à 9 h 45 HE lundi, suivies de la fabrication ISM à 10 h.

Le rapport sur l’emploi d’avril sera publié vendredi.

«Les investisseurs se préparent pour une autre semaine de résultats bien remplie, couronnée par un rapport sur l’emploi très regardé. Compte tenu des nouvelles positives de l’économie et des bénéfices, la trajectoire de moindre résistance semble plus élevée », a déclaré Jack Ablin, directeur des investissements chez Cresset Capital.

Leave a Reply

Your email address will not be published.